Vigo forfait, les JO sont finis pour Le Jeune

Rédaction en ligne

dimanche 05 août 2012, 19:29

Vigo d’Arsouilles, le cheval de Philippe Le Jeune, a déclaré forfait pour la troisième partie des qualifications du saut d’obstacles en individuel. Une chance réelle de médaille pour les Belges disparaît.

Vigo forfait, les JO sont finis pour Le Jeune

Belga

C’est ce qu’a confirmé Wendy Laeremans, la chef d’équipe des cavaliers belges dimanche. Une décision a rapidement été prise concernant la monture de Philippe Le Jeune. Vigo d’Arsouilles ne prendra pas le départ lundi.

Les autres Belges

Jos Lansink (Valentina), 17e (4 pts de pénalité), Gregory Wathelet (Cajdanine Z) 31e (8pts) et Dirk Demeersman (Bufero), 31e (8pts) se sont qualifiés parmi les 45 cavaliers qui pourront poursuivre lundi en individuel pour la 3e manche de qualifications à l’issue de laquelle les 35 meilleurs pourront disputer la première manche de la finale, mercredi, où les points seront remis à zéro.

« Il a une gêne au pied, ou quelque chose dans le sabot. Il ne sait pas bien tourner. Il a passé la nuit avec le pied dans la glace », avait expliqué Philippe Guerdat, coach de l’équipe belge, juste après les épreuves qualificatives pour le concours par équipe. « Si nous étions encore dans le concours par équipe, on aurait tout fait pour trouver une solution. » A l’issue des épreuves disputées dimanche à Greenwich Park, la Belgique n’a pas réussi à se qualifier pour la finale (Top 8) du concours par équipes.

« J’aurais aimé que Vigo puisse finir sa carrière en beauté »

Philippe Le Jeune n’a jamais rien laissé paraître de la petite blessure dont souffrait Vigo d’Arsouilles. « Il est bien », expliquait-il encore à l’issue de son parcours dimanche, le dernier avec Vigo. « Je n’ai pas d’excuse. Ce n’est certainement pas la faute de Vigo. Je fais une faute sur l’eau. Je crois qu’il faut remonter à plus de deux ans pour voir Vigo faire une faute sur l’eau. La 2e est une bête faute aussi dans le triple. Le rythme était bon, le temps était court, mais faisable ».

Le Bruxellois, 52 ans, a connu ses meilleurs moments avec Vigo d’Arsouilles, qu’il vénère, avouant le traiter de façon très particulière. « De tous, c’est le premier qui reçoit les soins en début de journée, et c’est le dernier aussi chez qui l’on va en fin de soirée. Je suis depuis suffisamment longtemps dans ce sport pour savoir que nous devions prendre une décision dans l’intérêt du cheval. Vigo a suffisamment déjà montré ce dont il est capable. Nous pensions pouvoir finir en beauté sa carrière sportive lors de ces jeux Olympiques, ici à Londres. Malheureusement, ce n’est pas le cas. »

Philippe Guerdat, le coach de l’équipe belge, abondait dans le même sens. « Je suis un peu triste car nous aurions tous aimé que le parcours de Vigo avec Philippe se termine en beauté. Son dernier galop, c’était donc aujourd’hui dans ces conditions. C’est un peu dommage. »

Vigo d’Arsouilles est un étalon de 600kg, 14 ans, devenu champion du monde à Lexington, Kentucky, en 2010 avec Philippe Le Jeune, point d’orgue d’une carrière sportive très riche. Il va se consacrer à présent uniquement à la reproduction.

(belga)