Masters de golf : Bubba Watson enfin

Rédaction en ligne

lundi 09 avril 2012, 07:09

A 33 ans, l’Américain Bubba Watson a remporté dimanche son premier titre du Grand Chelem de golf en s’adjugeant la 76e édition du Masters à Augusta à l’issue d’un playoff.

Masters de golf : Bubba Watson enfin

Bubba Watson © AFP

Bubba Watson s’est imposé au 2e trou d’un playoff qui l’a opposé au Sud-Africain Louis Oosthuizen après que les deux joueurs eurent fini les 72 trous de compétition à égalité avec un total de 278 (10 coups sous le par).

Un coup extraordinaire

Watson a remporté le premier des quatre tournois du Grand Chelem de la saison grâce à un deuxième coup extraordinaire au 2e trou du playoff.

Alors que sa balle était posée sur un tapis d’aiguilles de pins et que sa vue du green était bloquée par les hauts pins de Georgie, après un mauvais drive, il a utilisé une percée entre les arbres et a tapé un fer avec un effet gauche-droite (hook) déroutant pour trouver le green dans une immense clameur.

Il a ensuite effectué deux putts pour finir dans le par 4 alors qu’Oosthuizen ne pouvait faire mieux que bogey.

Aussitôt le putt de la victoire rentré, Watson s’est effondré en larmes dans les bras de son caddie, puis de sa mère. Son épouse était restée à domicile pour veiller sur le bébé d’un mois qu’ils ont adopté tout récemment.

« C’est un rêve qui se réalise, a confié Watson. Les neuf derniers trous, je ne me souviens de rien. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. »

Le troisième gaucher

Le Floridien, connu pour la distance de ses drives, est le troisième gaucher (après Mickelson et le Canadien Mike Weir) à remporter le Masters. Il est surtout le 8e joueur consécutif à remporter un Majeur pour la première fois.

Sur un putt pour birdie au trou nº 18, avant que les deux joueurs n’entament le playoff, Oosthuizen est passé à quelques millimètres de remporter son deuxième titre du Grand Chelem après le British Open 2010 à Saint-Andrews (Ecosse). Au nº 2, il avait réalisé un albatros (ou double eagle). Ce par 5 de 525 m n’avait jamais été fait en deux coups en 76 ans de Masters.

Westwood encore 3e

Phil Mickelson a raté son pari d’enfiler pour la quatrième fois la fameuse veste verte réservée au vainqueur et aux membres de l’Augusta National Golf Club.

Le sympathique californien, chouchou du public, a fini 3e ex aequo avec son compatriote Matt Kuchar, le Suédois Peter Hanson, qui était seul leader à l’entame du dernier tour, et Lee Westwood. C’est la septième fois que l’Anglais termine 2e ou 3e sur ses 15 derniers tournois du Grand Chelem ! Mickelson peut se mordre les doigts de son triple bogey au nº 4, sans lequel il aurait peut-être pu remporter un cinquième titre du Grand Chelem.

Le plus mauvais classement de Tiger Woods

Donnés comme les deux grands favoris avant le début du tournoi, Tiger Woods et Rory McIlroy ont fini à égalité mais à 15 coups de la tête…

L’Américain a rendu une carte de 74 (+2) pour un total de 293 (+5) qui l’a relégué à la 40e place, soit la plus mauvaise performance de sa carrière professionnelle à Augusta.

Woods n’a jamais tenu les promesses nées de sa victoire il y a deux semaines à l’Arnold Palmer Invitational, son premier titre PGA depuis deux ans et demi, et n’a pas rendu une seule carte sous le par cette année à Augusta.

La thèse de son retour au premier plan, avancée après ce succès à Bay Hill (Floride), a pris du plomb dans l’aile en Georgie.

McIlroy était lui bien placé à l’issue du 2e tour vendredi (3e ex aequo à 1 coup) mais il a vécu un vrai cauchemar durant le week-end.

Le Nord-Irlandais de 22 ans, tenant du titre à l’US Open, a rendu une carte de 77 (+5) samedi et 76 (+4) dimanche, avec notamment trois doubles bogeys et neuf bogeys en l’espace de deux jours.

Le nº 1 mondial Luke Donald a fini 32e et court toujours après son premier titre du Grand Chelem, comme son compatriote Westwood.

(D’après AFP.)