Les gymnastes belges 6es de « leur » Euro

PHILIPPE VANDE WEYER

dimanche 13 mai 2012, 06:58

Euro féminin de gymnastique Qualifiées de justesse pour la finale du concours par équipes – une première –, les gymnastes belges ont terminé 6es à l’Euro féminin, qui se tient à Bruxelles. Le titre est revenu à la Roumanie devant la Russie et l’Italie. Par Philippe Vande Weyer.

Les gymnastes belges 6es de « leur » Euro

© Belga

C’est un petit exploit que l’équipe nationale féminine de gymnastique a forgé, ce samedi, à Brussels Expo. Arrivées en tant que 8es après une qualification qui n’avait tenu qu’à 1 point, jeudi, devant les Pays-Bas, Julie Croket, Gaëlle Mys, Terry Grand’Ry, Eline Vandersteen et Lisa Verschueren ont réussi à grappiller deux places et à terminer 6es du concours par équipes de l’Euro féminin, une grande première dans l’histoire de la gymnastique belge.

Concours par équipes

Le classement final

1. Roumanie 176,288

2. Russie 175,536

3. Italie 171,430

4. Grande-Bretagne 167,763

5. France 164,295

6. BELGIQUE 163,821

7. Espagne 163,522

8. Allemagne 160,497

Les Belges ont laissé derrière elles l’Espagne et, surtout, l’Allemagne, l’un des 12 pays qualifiés pour les JO de Londres. Le titre est revenu à la Roumanie qui, avec 176,288 points, a devancé la Russie (175,536) et l’Italie (171,430).

Les Belges, qui ont débuté par le sol, ont d’emblée pris la 6e place, malgré une petite faute de réception de Julie Croket lors de sa troisième diagonale. Après un coup de moins bien au saut, elles ont ensuite assuré aux barres asymétriques, notamment grâce à Terri Grand’Ry et Lisa Verschueren. Enfin, à la poutre, après une sortie manquée d’Eline Vandersteen et une chute de Julie Croket (la même qu’en qualifications), Gaëlle Mys a gardé le contrôle de ses nerfs et réussi, avec 14,433 pts, un total suffisant pour permettre à l’équipe belge de maintenir sa position jusqu’au bout.

Ce dimanche, Julie Croket prendra part à la finale au sol. Elle sera la seule Belge en course.

Réactions de l’équipe belge

Yves Kieffer, coach de l’équipe belge. « On savait que dans une compétition à 3/3 (trois gymnastes par agrès, trois résultats comptabilisés), tout était très ouvert. Le groupe est en train de prendre de la maturité. Si on avait fait des barres comme ça lors du test-event de Londres en janvier, on serait aux Jeux… Je suis très satisfait, on sent qu’il y a une belle dynamique, qui est confirmée par la belle 7e place de Bérangère Fransolet lors du all around junior de vendredi. Et il y en a d’autres qui vont arriver ! En ce qui concerne les prestations individuelles de ce samedi, on a vu que Julie (Croket, ndlr) avait du mal à gérer les compétitions ’à la maison’. Elle a été largement en dessous de ce qu’elle peut faire, elle était à 60 % de ses possibilités. C’était le pur syndrome de la peur de gagner. Elle doit être plus agressive. Quant à Gaëlle Mys, elle méritait largement de disputer la finale individuelle à la poutre (elle est 2e réserve) ; il y a eu clairement un problème de jugement sur le dernier tour où les juges ont coté trop haut ».

Julie Croket. « On n’avait rien à perdre en étant arrivées 8es après les qualifications, mais 6es, c’est inespéré. On aurait même pu être un peu mieux classés si on n’avait pas commis quelques petites fautes. J’étais un peu plus stressée ce samedi. Quand on arrive en finale, on en veut toujours un petit peu plus. Demain, lors de la finale au sol, je vais tout donner. »

Terri Grand’Ry. « Je suis très contente ! Sixième, c’est exceptionnel. On voulait montrer qu’on était capable de faire de la belle gym et on y est arrivé. J’étais un peu nerveuse avant la compétition, mais une fois sur le plateau, ce n’était rien que du plaisir ! »