Bolt dominé par Blake à un mois des Jeux

Rédaction en ligne

samedi 30 juin 2012, 09:09

Champion du monde en titre, Yohan Blake a affirmé ses prétentions à la médaille d’or au 100 m olympique à Londres : il a dominé Bolt aux sélections jamaïquaines après avoir couru en 9.75 (4e performance sur la distance).

Bolt dominé par Blake à un mois des Jeux

Yohan Blake, Michael Frater et Usain Bolt © AFP

Yohan Blake a fait acte de candidature au titre olympique du 100 m en terrassant en 9.75 Usain Bolt, l’homme le plus rapide de la planète, vendredi à Kingston lors des sélections jamaïquaines.

A un mois des Jeux olympiques de Londres, le champion du monde en titre, a réalisé, par vent légal (+1,1 m/s), la meilleure performance de la saison et le meilleur chrono de sa carrière pour devenir le quatrième homme le plus rapide sur 100 m, derrière Bolt, l’Américain Tyson Gay et Asafa Powell.

Pénalisé par un départ médiocre, Bolt a pris la deuxième place en 9.86 et Asafa Powell (9.88) a arraché le troisième et dernier billet pour Londres dans une finale qui comptait six sprinteurs sous les dix secondes au départ.

« Mon entraîneur (Glen Mills) m’a dit que je pouvais le faire et je l’ai cru, a déclaré Blake. Maintenant, il faut que je me concentre sur les Jeux. »

Blake avait déjà signé jeudi le meilleur temps des quarts de finale en 10.00 mais il n’avait fini que troisième de sa demi-finale vendredi, quelques heures avant la finale, à 4 centièmes de Powell (9.92) et à 1 centième derrière Nesta Carter.

Powell s’était même payé le luxe de jeter un regard vers Blake en passant la ligne en vainqueur. Peut-être Blake en a-t-il pris ombrage…

Bolt coincé au départ

Bolt n’avait pas non plus brillé dans sa demi-finale, prenant déjà un très mauvais départ et ne refaisant son retard que dans les dernières foulées pour s’imposer en 10.01 avec 1 centième d’avance sur Michael Frater.

En finale, « La Foudre » est de nouveau restée coincée dans les starting-blocks et, cette fois, n’a pas réussi à revenir. C’est une chose de rattraper Frater, c’est est une autre de le faire avec Blake.

« J’ai perdu ma concentration avant le départ quand Nesta (Carter) a bougé (dans les starting-blocks) et quand j’ai entendu le coup de pistolet, je n’étais pas dedans », a expliqué le triple champion olympique 2008, triple champion du monde 2009 et triple détenteur d’un record du monde.

« Après un tel départ, ce n’est pas facile de rattraper des gars comme Asafa et Blake avec leur vitesse de finition. Ma course a été bonne après les 60 mètres mais rester dans les blocks comme je l’ai fait, ce n’est vraiment pas bon », a reconnu Bolt.

« Il m’était arrivé la même chose au départ de la demi-finale, le gars à côté de moi a bougé et ça m’a déconcentré », a-t-il ajouté.

En août 2011 à Daegu (Corée du Sud), Blake était devenu champion du monde du 100 m après que Bolt eut été éliminé en finale à cause d’un faux départ.

Les deux sprinteurs, qui s’entraînent en Jamaïque sous les ordres de Glen Mills, ne s’étaient plus affrontés en compétition depuis Daegu.

« Cela fait longtemps que je dis que Yohan est un des meilleurs et un sprinteur de classe », a assuré Bolt après sa défaite.

10.70 pour Fraser-Pryce

Blake n’a pas été le seul à briller sur 100 m vendredi au stade National. Shelly-Ann Fraser-Pryce est aussi devenue la quatrième performeuse de l’histoire en claquant un chrono de 10.70, nouveau record de Jamaïque, pour devancer Veronica Campbell-Brown (10.82) et Kerron Stewart (10.94).

Fraser-Pryce semble bien partie pour défendre son titre à Londres. « J’ai passé une première haie, maintenant j’ai hâte d’être aux Jeux », a-t-elle dit.

(D’après AFP.)