Basket : Charleroi reste premier

STEPHANE DRUART

vendredi 27 avril 2012, 22:34

Division 1 (32e journée) La défense des Spirous a fait la différence face aux Alostois où Copeland a été muselé.

Charleroi - Alost 68-64

Comment empêcher Copeland de nuire ? L’équation restait insoluble au quart-temps : 18-26, avec déjà 12 unités. Charleroi vivait à distance plutôt que de fissurer la raquette pour y récolter fautes et lancers. Tandis que Jackson pénétrait dans la sienne et que les Okapis, sans Steinbach (genou), régnaient sur le rebond, donc sur le rythme.

Charleroi se révolta. Riddick rabrouait les incursions. Shengelia muselait Copeland. Et Massot apporta de la vivacité entre les lignes. Mais Kruger faisant de la résistance et les Spirous abusant encore à distance, vu la précipitation de Hill et Mallet, il fallut attendre que Beghin et Shengelia déplacent le centre de gravité sous le cercle pour récolter les fruits d’une défense retrouvée : 38-39 à la pause.

C’est alors que Mallet, de retour depuis trois matchs, retrouva brièvement son emprise. Ce qui, ajouté à un rebond mieux maîtrisé, dota Charleroi d’un jeu beaucoup plus construit (49-46).

Mais si Alost ne courait plus non plus, il devenait précis à distance et restait intraitable en défense, quitte à plomber Young et Fox de 4 fautes : 55-59 (30e).

Les pertes de balle reflétaient la nette préséance des défenses… Le premier panier alostois intervint à la 36e minute, mais Charleroi n’en avait inscrit que trois à la 38e : 63-61 et Young éliminé, avant Green.

Le moindre panier valait donc de l’or. Et les Spirous confirmèrent leur plus grande maturité dans une fin de match électrifiée par Mallet et Jackson pour enfin battre Alost en 4 confrontations et conserver la première place.