Basket : Charleroi rejoint Ostende en finale des playoffs

G.M.

jeudi 24 mai 2012, 23:23

Playoffs (demi-finales au meilleur des 3 matchs) Les Spirous ont confirmé leur succès du match 1 à Anvers en s’imposant jeudi aux Giants (73-63). Pour la 6e fois Charleroi défie Ostende en finale. Début lundi soir sur la côte. Par Guy Milecan

Basket : Charleroi rejoint Ostende en finale des playoffs

Tim Black (Anvers) et Demond Mallet (Charleroi) © Belga

Deux fois en finale, et à présent deux fois en demi-finales : Anvers n’a jamais éliminé Charleroi en playoffs. Cette fois, la profondeur du noyau a été déterminante pour envoyer les Spirous défendre leur titre face à Ostende qui entamera la série à domicile lundi et pourra la finir sur la Côte, si nécessaire, le 8 juin.

Playoffs

Quarts de finale

Alost - Mons 72-77

Mons - Alost 86-74 (2-0)

Charleroi - Louvain 76-68

Louvain - Charleroi 88-73

Charleroi - Louvain 89-68 (2-1)

Demi-finales

Ostende - Mons 92-67 (1-0)

Mons - Ostende 78-85 (0-2)

Anvers - Charleroi 65-72 (0-1)

Charleroi - Anvers 73-63 (2-0)

Finale

Ostende - Charleroi lun. 20h30

Charleroi - Ostende mer. 20h30

Ostende - Charleroi ven. 20h30

Si nécessaire

Charleroi - Ostende mar. 5 juin

Ostende - Charleroi ven. 8 juin

Jeudi, le score se tortilla d’impatience durant une bonne partie de la première mi-temps en cherchant son maître. On aurait dit que chaque équipe tirait à son tour à l’élastique, l’avantage balançant d’un côté puis de l’autre comme un navire tanguant sur des flots déchaînés : 0-6, 6-6, 6-12, 14-14, 21-14, 21-21. A 25-25 (16e), Anvers s’échappa. Oh ! pas bien loin, 32-35 aux vingt minutes, mais l’ascendant pouvait être plus moral que rédhibitoire car, au cœur de ces défenses plus abrasives que du papier de verre, chaque panier valait une rivière de diamants. Roll, lancé sur ce champ de mines malgré une main droite convalescente, ne participait pas aux maigres 6 unités apportées par le banc d’Anversois essentiellement alimentés par Hopkins (12 pts), cent fois plus adroit que mardi dans son antre. Du côté de Charleroi, personne ne se détachait vraiment, ou alors Green qui fut le seul à viser juste de la ligne des 3 points : 2 sur 10 pour les Spirous et 0 sur 10 pour les Giants.

Revenus avec un décapsuleur en main, les Spirous firent jaillir leur désir pétillant d’en finir en deux manches en 3 minutes et autant de tirs primés signés Green et coup sur coup Mallet : 43-37. Mais les Anversois s’agrippaient au moindre fétu de paille pour maintenir, avec un cœur de guerrier écossais, la pression sur des Carolos sauvés par leur précision retrouvée à 3 pts (4 sur 6) en l’absence d’efficacité sous l’anneau (7 pts pour le trio Beghin, Riddick, Shengelia) : 50-48 à la demi-heure.

Les organismes étaient essorés comme des serpillières, mais aucun acteur ne bafouillait sa réplique. Les rotations, plus nombreuses et plus qualitatives côté hennuyer, finirent par aider le score à élire son lauréat : Charleroi défiera Ostende pour la 6e fois de son histoire en finale des playoffs.