NBA : San Antonio fait la différence sur la fin

Rédaction en ligne

lundi 28 mai 2012, 06:51

Playoffs (finales de Conférence) 19e succès consécutifs des Spurs qui ont remonté un retard de 9 points pour s’adjuger dimanche à domicile le premier match de leur face à Oklahoma City (101-98).

NBA : San Antonio fait la différence sur la fin

Manu Ginobili (San Antonio) © AP

Les San Antonio Spurs, qui ont engrangé leur 19e victoire consécutive, ont entamé le dernier quart-temps avec 9 longueurs de retard après avoir été étouffés par la défense du Thunder en troisième quart-temps (24-16) mais ils ont réagi après que leur entraîneur Gregg Popovich les eut exhortés à plus de « méchanceté ».

Il faut remonter à 2001 pour trouver une équipe qui a remporté ses 9 premiers matchs de playoffs (Los Angeles Lakers avec 11 matchs).

San Antonio a renversé la situation en rentrant 12 paniers sur 16 tentatives dans le dernier quart-temps alors que OKC, à l’image de ses vedettes Kevin Durant et Russell Westbrook, s’est subitement recroquevillé, passant 4 minutes sans marquer et inscrivant seulement deux paniers pendant dix minutes.

Côté Spurs, Manu Ginobili a joué les finisseurs (11 points dans les six dernières minutes) pour terminer sa belle prestation avec 26 pts et 5 rebonds. Tony Parker a compilé 18 pts, 8 rebonds et 6 passes décisives.

Les Spurs ont dominé dans la raquette, aux points marqués comme aux rebonds captés mais ont perdu plus souvent le ballon (16 fois), chose inhabituelle.

« Il n’y a pas à rougir, a indiqué l’entraîneur d’OKC Scott Brooks. Ils ont rentré tous leurs shoots en quatrième quart-temps et Ginobili a fini leurs actions de façon fantastique, on lui a laissé trop de place dans la raquette. »

« San Antonio a une telle attaque qu’on oublie parfois qu’ils ont aussi une super-défense, a ajouté Brooks. Ils nous ont rendu les shoots difficiles. »

Durant, meilleur marqueur de NBA en saison régulière, a été limité à 8 sur 19 aux tirs (27 pts) et son acolyte Westbrook a fait seulement 7 sur 21. Même James Harden, habituellement fin gâchette, n’a pas eu de réussite (7 sur 17).

Etincelant en troisième quart-temps, Durant n’a pas pris un tir dans les cinq premières minutes de la dernière période et n’y a marqué que 6 pts, mis sous l’éteignoir défensivement par Stephen Jackson.

« Stephen a fait un super-boulot défensif sur Durant et Manu a fait un grand match », a déclaré le Français Tony Parker, peu en vue jusqu’à la mi-temps.

« Au troisième quart-temps, nous avons mal joué, on était hésitant, peut-être parce qu’on n’avait plus joué depuis une semaine. “Pop” nous a demandé de rivaliser avec eux au niveau de l’engagement, ce qu’on a fait, a-t-il ajouté. I va falloir qu’on joue bien mieux que ça au match 2 (mardi à San Antonio, NDLR) si on veut gagner. Il faudra mieux faire tourner la balle et la perdre moins souvent, à commencer par moi (Ndlr : 4 pertes). »

(D’après AFP.)