Gilbert : « Je veux me sublimer dans la Doyenne »

Rédaction en ligne

mercredi 18 avril 2012, 18:55

Philippe Gilbert est finalement arrivé troisième de la Flèche wallonne. Il compte bien tout donner pour Liège-Bastogne-Liège ce dimanche. « La météo joue en ma faveur », a déclaré Gilbert.

Gilbert : « Je veux me sublimer dans la Doyenne »

© Belga

Sur la troisième marche du podium d’une Flèche wallonne qu’il avait remportée un an plus tôt, le Belge Philippe Gilbert a rassuré ses supporteurs, à nouveau très nombreux mercredi dans le mur de Huy, à quatre jours de Liège-Bastogne-Liège dont il sera l’un des favoris.

Le top 10 de la Flèche wallonne :

1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) les 194,0 km en 4h45 : 41. (moyenne : 40,744 km/h)

2. Michael Albasini (SUI/GEC) à 0 : 04.

3. Philippe Gilbert (BEL/BMC) 0 : 04.

4. Jelle Vanendert (BEL/LTB) 0 : 04.

5. Robert Kiserlovski (CRO/AST) 0 : 07.

6. Daniel Martin (EIR/GRM) 0 : 09.

7. Bauke Mollema (NED/RAB) 0 : 09.

8. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 0 : 09.

9. Diego Ulissi (ITA/LAM) 0 : 09.

10. Jürgen Van den Broeck (BEL/LTB) 0 : 11.

« Il faudra à coup sûr compter avec Philippe même s’il n’a pas encore le même niveau que l’an passé », a assuré le vainqueur du jour, l’Espagnol Joaquin Rodriguez, expliquant « avoir préféré attaquer avant Gilbert, de peur d’être piégé par (la) puissance » de ce dernier.

Quatrième de la Flèche dans la roue de son ami, le Belge Jelle Vanendert a renchéri : « Philippe est là. Et il sera là dimanche, peut-être même avec le statut d’homme à battre. » Gilbert lui même n’a pas caché qu’il « revit » après un début de saison compliqué (notamment en raison de problèmes dentaires) et qui a fait douter même ses plus chauds partisans.

« Bien sûr, l’important c’est de gagner. Mais pour moi, c’est une belle réponse à ceux qui m’ont critiqué, des journalistes et mes détracteurs », a-t-il asséné.

Une remarque à l’adresse de quelques médias belges qui avaient critiqué son transfert chez BMC et mis en doute son travail effectué pendant l’hiver.

Gilbert, qui dit « rouler pour (ses) supporters et non pour ou contre (ses) détracteurs », a promis de se « sublimer dans la Doyenne ». « La météo joue en ma faveur. J’aime le froid, alors que les Espagnols et les Italiens sont habitués à la chaleur », a-t-il dit alors qu’un temps frais et pluvieux est prévu à Liège dimanche.

« Mon principal allié, ce sera le public. La famille et les supporters seront là en nombre. Cela permet de se sublimer », a conclu Gilbert qui a signé à l’Amstel (6e) et à la Flèche un retour au premier plan.

« C’est un champion et il ne faut jamais enterrer un champion », a estimé le Français Bernard Hinault, présent à Huy.

(avec AFP)