Tour : Peter « Forrest Gump » Sagan grand vainqueur de la 3e étape

STAGIAIRE

mardi 03 juillet 2012, 19:18

La première étape du Tour de France… en France a été marquée par de nombreuses chutes et par une impressionnante prestation – et une célébration « Forrest Gump » – de Peter Sagan. Philippe Gilbert, lui, est loin derrière.

Tour : Peter « Forrest Gump » Sagan grand vainqueur de la 3e étape

Après la Belgique, le peloton a déposé ses valises en France pour la troisième étape du Tour, entre Orchies à Boulogne-sur-Mer. Une étape calme au départ, mais dont les 70 derniers kilomètres ont ressemblé à des montagnes russes.

Avec, sur la ligne d’arrivée, le maillot vert du Tour, Peter Sagan. « Face à ce Sagan-là, il n’y a pas grand-chose à faire », a-t-on pu lire sur le visage de ses adversaires, vu la facilité avec laquelle il a grimpé la dernière côte. Le coureur slovaque remporte sa deuxième victoire d’étape sur ce Tour. Et qui a franchi la ligne en… faisant semblant de courir. « Mon geste en franchissant la ligne ? J’en avais parlé avec mes coéquipiers, ils m’ont dit de faire comme Forrest Gump. Quand on lui dit ‘cours’, il court. Moi, quand on me dit ‘gagne’, je gagne ! J’ai toujours voulu faire du spectacle », a-t-il expliqué.

De nombreuses chutes et des abandons

Dans cette étape, le peloton, toujours aussi ambitieux, a mené un train d’enfer. Au point de provoquer plusieurs chutes.

Elles seront fatales au Bélarus Kanstantin Siutsou de l’équipe Sky et à l’Espagnol José Joaquin Rojas Gil de Movistar. Ce sont les deux premiers à abandonner dans ce Tour.

Et Gilbert dans tout ça ?

Philippe Gilbert fait partie des victimes, mais a pu reprendre la route. Pour le coureur belge, « la route était très étroite. C’est pour cela que j’ai chuté ».

« Le problème est que je suis remonté sur le vélo, mais ma chaussure s’est cassée dans la chute. Le temps de changer de chaussures et je me retrouve dans un groupe assez loin du peloton », a-t-il regretté. « Je ne pouvais plus à ce moment-là espérer revenir sur le peloton ».

Cadel Evans, le grand gagnant du jour

Chez BMC, pourtant, l’heure était au sourire après la ligne d’arrivée. Car la bonne nouvelle du jour, elle est pour Cadel Evans. Le coureur australien a repris 7 secondes à tous les favoris.

Pour John Lelangue son directeur sportif, « c’était une belle journée de vélo avec un final technique et dangereux ». Regrettant « la malchance » de Philippe Gilbert, le directeur sportif s’est réjoui de « la bonne affaire de Cadel Evans ».

Pas de changement pour le maillot jaune

Autre vainqueur du jour, Fabian Cancellara, qui conserve son maillot de leader. « L’équipe a fait un grand travail aujourd’hui. Je suis content de ma place et de conserver le maillot de leader », a déclaré le maillot jaune après l’arrivée.