Qui pour prendre le maillot jaune depuis 1999 ?

STAGIAIRE

vendredi 06 juillet 2012, 15:03

Qui pour prendre le maillot jaune depuis 1999 ?

Cette année encore, le Tour de France est marqué par une affaire de dopage. Le coureur de l'équipe Cofidis Rémy Di Gregorio a été placé en garde à vue aujourd'hui, dans le cadre d'une affaire sur un traffic de produits dopants. Le grimpeur français aurait été arrêté à la suite d'un coup de téléphone donné à "des fournisseurs présumés". Deux autres personnes ont également été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête.

Si l'on regarde d'un peu plus près depuis 2006, le Tour de France fait la une des journaux non pas pour sa course, mais pour une affaire de dopage. On se souvient en 2006 de l'affaire Puerto, médecin impliqué dans un vaste réseau de dopage par transusion sanguine. Cette année là, 9 coureurs sont interdits de Tour (Contador, Beloki, Paulinho, Davis, Nozal, Ullrich, Sevilla, Basso et Mancebo). 2007, c'est l'année ou Michael Rasmussen est exclu, alors qu'il est leader du Tour, pour avoir menti à son équipe sur les lieux de ses entrainements. C'est aussi l'année où 4 coureurs sont pris pour dopage, avec notamment, Patrick Sinkewitz et Alexandre Vinokourov. 2008, pas moins de 4 coureurs sont pris sur le fait lors du Tour (Beltran, Duenas, Ricco et Fofonov). Le plus célèbre d'entre eux reste Riccardo Ricco, qui depuis lors s'est fait reprendre pour dopage et risque une suspension à vie.Pour le Tour 2009, c'est quelques jours avant son départ que l'Espagnol Astarloza est contrôlé positif à l'EPO. Reste 2010 et 2011. Le dopage est là lui aussi. En 2010, à la veille du départ, Xavier Florencio est suspendu par son équipe Cervélo pour utilisation d'un produit sans autorisation médicale. Et l'année passée, c'est Alexandre Kolobnev qui est pris lors d'un contrôle positif.

En plus de l'affaire Rémy Di Gregorio cette année, 4 anciens équipiers de Lance Armstrong accusent le Texan de dopage. Depuis sa première victoire en 1999, le vainqueur du Tour est souvent remis en question.

Petit tour d'horizon. Nous avons essayé de nous arrêter au premier vainqueur propre virtuel. Il y a présomption d'innocence sur l'ensemble des coureurs cités lors du Tour de France. Mais ils ont été contrôlés positif ou on fait partie d'affaire de dopage comme l'opération Puerto. Ce qui permet le doute.

1999

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Zülle (Banesto) : contrôlé positif, aveux

3.Escartin (Kelme) : pas contrôlé mais client du docteur Ferrari (ancien médecin dans une équipe cycliste. Il est suspecté d'être impliqué dans des affaires de dopages. En octobre 2004, Michele Ferrari est condamné à un an de prison avec sursis et 900 euros d'amende pour fraude sportive et exercice abusif de la profession de pharmacien. Il fera appel et a été absous de toutes les charges pesant contre lui le 27 mai 2006. Il a été le médecin-conseil de nombreux sportifs, notamment de Lance Armstrong).

4.Dufaux (Saeco) : aveux de dopage

5.Casero (Vitalico Seguros) : contrôlé positif

6.Olano (Once) : contrôlé positif

7.Nardello (Mapei) : vainqueur virtuel ?

2000

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Ullrich (Deutsche Telekom)

3.Beloki (Festina) : affaire Puerto. Dite aussi affaire Fuentes, est un scandale de dopage par transfusion sanguine à grande échelle, qui touche notamment le cyclisme en 2006. Cette affaire a permis de changer la loi sur le dopage en Espagne. Parmi les clients du docteur Fuentes, on retrouve l'italien Ivan Basso ou encore l'espagnol Alejandro VAlverde.

4.Moreau (Festina) : aveux de dopage

5.Heras (Kelme) : contrôlé positif

6.Virenque (Polti) : aveux de dopage

7.Botero (Kelme) : contrôlé positif

8.Escartin (Kelme) : pas contrôlé, mais client du docteur Ferrari

9.Mancebo (Banesto) : affaire Puerto

10.Nardello (Mapei) : vainqueur virtuel

2001

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Ullrich (Deutsche Telekom) : affaire Puerto

3.Beloki (Once) : affaire Puerto

4.Kivilev (Cofidis) : vainqueur virtuel

2002

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Beloki (Once) : affaire Puerto

3.Rumsas (Lampre) : contrôlé positif

4.Botero (Kelme) : contrôlé positif

5.de Galdeano (Once) : affaire Puerto

6.Azevedo (Once) : vainqueur virtuel

2003

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Ullrich (Team Bianchi) : affaire Puerto

3.Vinikourov (Deutsche Telekom) : contrôlé positif

4.Hamilton (Team CSC) : aveux de dopage

5.Zubeldia (Euskaltel-Euskadi) : vainqueur virtuel

2004

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Klöden (T-Mobile) : vainqueur virtuel

2005

1.Armstrong (US Postal) : affaire en cours

2.Basso (Team CSC) : aveux de dopage

3.Ullrich T-Mobile) : affaire Puerto

4.Mancebo (Illes Balears) : affaire Puerto

5.Vinokourov (T-Mobile) : contrôlé positif

6.Leipheimer (Gerolsteiner) : vainqueur virtuel mais aurait été contrôlé positif

7.Rasmussen (Rabobank) : contrôlé positif

8.Evans (Davitamon-Lotto) : vainqueur virtuel

2006

1.Landis (Phonak) : contrôlé positif et perd sa victoire sur le Tour

2.Pereiro (Caisse d'épargne) : affaire Puerto ?

3.Kolden (T-Mobile) : vainqueur virtuel

2007

1.Contador (Discovery Channel) : suspendu pour dopage présumé

2.Evans (Predictor-Lotto) : vainqueur virtuel

2008

1.Sastre (Team CSC-Saxo Bank) : vainqueur virtuel

2009

1.Contador (Astana) : suspendu pour dopage présumé

2.Andy Schleck (Team Saxo Bank) : vainqueur virtuel

2010

1.Contador (Astana) : suspendu pour dopage présumé et perd sa victoire sur le Tour

2.Andy Schleck (Team Saxo Bank) : vainqueur

2011

1.Cadel Evans(BMC Racing) : vainqueur