Qui pour succéder à Paul le poulpe à l’Euro ?

Rédaction en ligne

vendredi 08 juin 2012, 06:41

Paul le Poulpe est mort en 2010 après avoir prédit les résultats de tous les matches de l’équipe d’Allemagne pendant le Mondial en Afrique du sud, ainsi que la victoire de l’Espagne en finale contre les Pays-Bas.

Qui pour succéder à Paul le poulpe à l’Euro ?

Citta, l’éléphante © AFP

Depuis la mort de Paul le Poulpe, plusieurs animaux cherchent à prendre le relais du célèbre mollusque. Avec l’Euro qui débute ce vendredi, les pays organisateurs, la Pologne et l’Ukraine ont rusé d’originalité pour trouver un successeur à Paul le poulpe.

Citta, l’éléphante

Citta, une éléphante de 33 ans du zoo de Cracovie, a été choisie par le jardin zoologique parmi d’autres animaux, notamment un âne et un perroquet, pour prédire les résultats de la sélection polonaise. L’ éléphante a d’ailleurs prédit la victoire de la Pologne sur la Grèce pour le match d’ouverture de ce soir à 18 heures. L’éléphante a mangé en premier un melon accompagné du drap polonais.

Khryak, le cochon

Le gouvernement ukrainien s’est attaché les services de Khryak pour animer son Euro. L’attaché de presse ukrainienne a précisé qu’il « réagit bien aux ballons de football. Nous avons vérifié durant deux semaines sa capacité à prédire les résultats des matches locaux et internationaux. Il a une capacité psychique, sinon nous ne l’aurions pas pris. » Le cochon va tenter prédire les résultats, tous les jours de match à 16 heures.

Fred, le putois

Un putois nommé Fred va en faire de même à Kharkiv dans l’est de l’Ukraine, où joueront notamment l’Allemagne et les Pays-Bas.

Le jour des matches, Fred sera transporté au stade de Kharkiv où il retrouvera face à deux assiettes de viande fraîche accompagnées de petits drapeaux des équipes qui s’affrontent. L’assiette dans laquelle il choisira de s’alimenter en premier sera celle du vainqueur.

Yvonne, la vache

Dernier quadrupède à vouloir jouer au devin, la vache « Yvonne », qui s’était échappée de son pré en Bavière l’été dernier, va prédire les résultats de l’équipe allemande, selon les responsables du domaine autrichien de Gut Aiderbichl, qui a acheté la vache après son évasion.

P.LA