Liga : Qui va terminer troisième ?

GUILLAUME RAEDTS

samedi 18 août 2012, 15:57

Le championnat espagnol reprend ses droits ce week-end. Première info : le Real et le Barça vont terminer aux deux premières places. Mais dans quel ordre ? Pour les autres équipes, notamment l’Atletico Madrid de Thibaut Courtois, il ne restera que des miettes.

Liga : Qui va terminer troisième ?

© AP

Après quelques semaines de répit et un Euro remporté par la Roja, la rivalité entre les Madrilènes et les Catalans va reprendre de plus belle. Cette année encore, on ne voit pas vraiment quelle autre équipe qu’un des deux cadors peut viser le titre de champion. La dernière étant Valence en 2003-2004…

Logique inversée

Habitué à de grands chamboulements durant le mercato estival, le Real Madrid, qui débutera avec la réception de Valence dimanche, a très peu fait parler de lui cet été. José Mourninho, qui entame sa troisième saison dans la maison blanche, mise sur la stabilité d’un groupe qui a été champion l’an passé après trois années d’hégémonie blaugrana. Le groupe n’a pratiquement pas bougé si ce n’est le départ de quelques jeunes comme Joselu partis ailleurs pour avoir du temps de jeu.

Seule inconnue d’ici la fin du mois d’août : Modric va-t-il signer à Madrid ? Courtisé depuis longtemps par le Real, le Croate tarde à déposer ses valises dans la capitale espagnole. La faute à son club, Tottenham, qui ne veut pas le lâcher alors que le joueur, lui, n’a qu’une seule envie rejoindre Madrid. Autre dossier qui occupe les Merengues : Kaka. Le milieu de terrain brésilien n’a plus vraiment sa place au Real et se verrait bien retourner au Milan AC. Un départ accepté par José Mourinho mais à un certain prix avait annoncé le « Special One ».

Dans l’autre camp, on a aussi bousculé les habitudes. Les Blaugrana, qui recevront la Real Sociedad dimanche, ont pas mal évolué depuis le défunt championnat. Le changement le plus important : Tito Vilanova.

Cet homme discret de 42 ans, plus habitué jusqu’ici à l’ombre qu’à la lumière, a pris les commandes de la meilleure équipe du monde et sera très vite soumis à la pression qu’il lui revient de prouver que le Barça n’est pas en fin de cycle.

Évidemment, il ne s’agit pas d’un changement d’ère, loin de là. Très proche des principes de jeu de « Pep » avec lequel il aura glané quatorze titres au cours des quatre dernières saisons, Vilanova doit être vu comme un héritier, certainement pas comme un révolutionnaire. Reste à savoir si « Tito » saura communiquer à ses joueurs la même rage de vaincre et le même enthousiasme que Guardiola. Sur le plan tactique, le fameux 4-3-3 à la Barcelonaise est toujours de rigueur.

Un nouvel entraîneur, mais aussi de nouveaux joueurs avec notamment le retour de Jordi Alba. Révélé lors de l’Euro 2012, Alba revient dans le club qui l’a formé après un court exode à Valence. Latéral gauche, son association avec Iniesta risque de faire des dégâts durant toute la saison.

Autre retour, celui de David Villa. L’attaquant, victime d’une fracture du tibia en décembre 2011, a refoulé les terrains et sera une alternative crédible pour éviter la Messi-dépendance. Et vu son absence de longue durée, Villa peut lui aussi être considéré comme un transfert.

Enfin, comme au Real, il y a un dossier en attente : Alex Song. Le milieu de terrain d’Arsenal est convoité par Barcelone et le joueur serait même déjà d’accord avec les dirigeants. Reste donc à convaincre Arsenal de perdre une nouvelle pièce maitresse après le départ de Robin Van Persie à Manchester United.

Deux équipes qui ne tarderont d’ailleurs pas à se retrouver puisque la Supercoupe d’Espagne les mettra directement aux prises dès la semaine prochaine avec un match aller au Camp Nou (le 23 août) et un match retour à Bernabeu (le 29 août). De quoi prendre un premier ascendant psychologique sur l’autre.

Ronaldo-Messi, les inséparables

En marge du duel entre le Real et le Barça, il y aura celui entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Les deux meilleurs joueurs du monde vont-ils encore se livrer une lutte sans merci ? Il y a fort à parier que oui. Tant le Portugais que l’Argentin ont soif de buts, de victoires et de titres dont notamment le Ballon d’Or qui est au centre des convoitises.

Les deux prodiges devraient encore survoler la Liga et empiler les buts comme l’an passé où Lionel Messi avait réussi l’exploit de marquer 50 buts en 38 matchs pour 46 à son homologue portugais.

Thibaut Courtois veut confirmer

A l’image de cet article, il ne reste que des miettes aux autres équipes espagnoles. Tout comme au basket lors des JO où les pays jouaient pour l’argent derrière le TEAM USA, les Valence, Atletico Madrid, Athletic Bilbao ou encore Séville joueront pour la troisième place synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions. Tout autre objectif serait illusoire face aux deux machines à gagner.

Côté belge, on suivra attentivement la deuxième saison de Thibaut Courtois en Liga. A nouveau prêté un an par Chelsea à l’Atletico Madrid, l’ancien portier de Genk doit confirmer cette saison après une première réussie chez les Colchoneros.