Anderlecht gaspille encore contre Genk (2-2)

BASTIEN DOYEN

dimanche 02 septembre 2012, 20:37

Tenu en échec à Louvain le week-end dernier, le Sporting d’Anderlecht a une nouvelle fois été contraint au partage, face à Genk (2-2). Les Mauves ont dominé la partie mais cruellement manqué d’efficacité.

Anderlecht gaspille encore contre Genk (2-2)

©Belga

Aligné d’entrée de jeu suite au départ de Benteke et à la blessure de Jelle Vossen, Benjamin De Ceulaer n’a pas manqué ses débuts sous le maillot du Racing de Genk. L’ancien attaquant de Lokeren a surpris la défense bruxelloise à la 11e minute et donné l’avantage aux Limbourgeois dans l’arène bruxelloise, après avoir réceptionné un centre de Buffel et trompé la vigilance de Silvio Proto. Dans la foulée, Jovanovic et Mbokani manquent plusieurs opportunités de revenir au score. Mais finalement, peu avant la pause, l’attaquant serbe remet, plutôt logiquement, les compteurs à égalité. Le Serpent profite d’un ballon repoussé dans ses pieds par Köteles, à la suite d’un tir d’Olivier Deschacht, pour faire trembler les filets adverses. Mais la formation de Mario Been n’aura besoin que de trois minutes pour reprendre les commandes de la partie. Steeven Joseph-Monrose prodite d’un centre de Masika pour marquer, de la tête. A la pause, les hommes de John Van den Brom rentrent aux vestiaires avec un but de retard

Dès la reprise, le coach néerlandais lance Iakovenko et Bruno dans la bataille tandis qu’Odoi et Kljestan sont priés de rejoindre le petit banc. Des changements gagnants en Ligue des Champions, qui l’ont une nouvelle fois été, dimanche soir. Massimo Bruno a inscrit son premier but sous le maillot d’Anderlecht à la 51e minute, grâce à un assist de l’attaquant ukrainien. Ils ont ainsi remis le Sporting sur le droit chemin. Si l’apport des deux joueurs dans l’animation de jeu des Mauves est grandissime, cela ne se reflète pas au marquoir. Genk résiste face aux multiples assauts bruxellois qui manquent cruellement d’efficacité dans le rectangle limbourgeois. La finition fait défaut, tandis que les corners se succèdent à un rythme effréné. A vingt minutes du terme, Dieumerci Mbokani réclame un penalty suite à une poussée de Koulibaly dans le rectangle. En vain. Score final : 2-2.

Bruges, grand gagnant du « Super Sunday »

Anderlecht n’est donc pas parvenu à effacer son match nul concédé, la semaine dernière, à Louvain (1-1). Le club de la capitale reste 2e au classement et accuse un retard de quatre points sur le FC Bruges, leader du championnat belge. En début d’après-midi, les Blauw en Zwart se sont imposés face au Standard de Liège (4-2). Avec 11 points, Genk devance les Rouches d’une unité.