Les Belgian Panthers prennent fait et cause pour leur entraîneur

Philippe VandeWeyer

dimanche 29 avril 2012, 22:25

Directement concernées par la mise à l’écart de Sofie Gierts, les joueuses de l’équipe nationale féminine de hockey ont décidé de faire bloc derrière Pascal Kina. Elles l’ont confirmé dans un communiqué diffusé ce dimanche.

Les Belgian Panthers prennent fait et cause pour leur entraîneur

Entre Sofie Gierts et Pascal Kina les joueuses de l’équipe nationale de hockey ont choisi, DR

Depuis la mise à l’écart, jeudi, de Sofie Gierts de l’équipe nationale féminine de hockey pour des raisons extra-sportives par l’entraîneur Pascal Kina et son staff, les autres membres des Belgian Panthers avaient choisi de se taire. Ce dimanche, elles ont décidé de briser le silence par l’intermédiaire d’un communiqué de presse sans ambiguïté dans lequel elles prennent fait et cause pour leur coach.

Le communiqué

Fortes de la qualification décrochée par les Belgian Panthers pour les JO de Londres, les joueuses de notre équipe nationale sont à présent pleinement concentrées sur la préparation du tournoi olympique.

Les joueuses de l’équipe nationale ont toujours pu s’exprimer librement vis-à-vis du staff et de la presse, dans une relation de confiance et de respect mutuel.

Conscientes de l’importance de former un groupe solidaire au service de l’équipe, les Belgian Panthers ont pris connaissance des décisions prises par le sélectionneur et le staff quant au groupe qui a été choisi pour démarrer la préparation.

L’équipe confirme son entier soutien au sélectionneur et au staff. Elle partage ces choix qui ont été faits pour le bien de l’équipe : ils permettront une évolution harmonieuse et positive du groupe.

Les Belgian Panthers rappellent que c’est grâce à leur esprit d’équipe qu’elles ont toutes ensemble décroché cette qualification, avec le soutien indéfectible du staff et des supporters.

Pleinement confiantes dans l’avenir, elles sont convaincues que le public fera entendre sa voix pour les porter vers de nouveaux exploits.

Tout en lui réaffirmant leur confiance, elles affirment en effet « partager ces choix qui ont été faits pour le bien de l’équipe « .

Cette mise au point devrait sceller définitivement le sort de Sofie Gierts qui avait déclaré, dimanche midi, sur le plateau de l’émission « De Zevende Dag « sur la VRT espérer un revirement de la situation en sa faveur. Une perspective que Pascal Kina, également interrogé par la chaîne publique flamande, avait toutefois balayée.