Le hockey belge est scindé en deux ligues

Rédaction en ligne

samedi 02 juin 2012, 19:01

L’Association Royale Belge de Hockey (ARBH), dernière fédération sportive encore unitaire en Belgique, a voté sa scission en deux ailes linguistiques lors de son assemblée générale.

Le hockey belge est scindé en deux ligues

Archives Belga

Quarante-quatre clubs sur soixante-quatre étaient représentés. Le projet de fédéralisation du stick belge qui devait recueillir 312 voix, soit la majorité des deux tiers, pour être approuvé, en a obtenu 392 (81 contre), soit 83 % de « Oui ».

« C’est un jour historique », a commenté avec émotion le président de l’ARBH, l’ex-international aux 358 capes et deux sticks d’or (1987, 1996) Marc Coudron. « On repart avec une page blanche. A nous maintenant de bien la remplir… » L’ARBH disparaît donc dans sa forme actuelle pour éclater en deux ligues communautaires : la Ligue Francophone de Hockey et la Vlaamse Hockey Liga.

Seuls les championnats des divisions Honneur, D1 et D2, tant chez les dames que chez les messieurs, devraient demeurer nationaux à partir de la saison 2013-2014.

La coupole nationale, qui continuerait à gérer les équipes nationales, le marketing, l’arbitrage et plusieurs autres aspects unitaires, sera financée par les deux ligues. Celles-ci s’engageraient à financer l’ARBH selon un contrat à durée limitée.

Les clubs ont jusqu’au 17 juin pour s’inscrire dans leur « nouvelle » ligue communautaire.

Rappelons que les équipes nationales de hockey sur gazon dames et messieurs se sont qualifiées pour le tournoi olympique de Londres-2012.

Après la scission : « On repart d’une page blanche », dit Caudron

« On repart d’une page blanche. À nous de la griffonner et d’en faire un beau papier », s’est exprimé samedi Marc Coudron, président de l’Association Royale Belge de Hockey (ARBH).

« On met en place quelque chose de nouveau, il faut maintenant faire en sorte que ce soit quelque chose de bien. Il faut qu’il y ait une bonne collaboration entre les deux nouvelles ligues et pas une stigmatisation de l’autre, ce serait le pire. Cette fédéralisation, on en fera ce qu’on veut en faire. Je nous fais confiance pour réussir » a-t-il déclaré au terme de l’assemblée.

« Nous avons une fédération qui marche globalement bien : nos deux équipes nationales sont qualifiées pour les Jeux Olympiques, nous sommes double champions d’Europe des moins de 18 ans et vice-champions d’Europe chez les moins de 16 et les moins de 21 ans. La balle est à présent dans le camp des entités politiques : nos jeunes sont parmi les meilleurs du monde. C’est un beau défi pour les ministres des Sports d’aller plus loin et de nous hisser également parmi l’élite mondiale en seniors. Il ne s’agit pas d’une seule génération dorée, mais d’une structure bien en place. Nous avons tout pour briller. Il ne faudrait pas que cette scission casse l’entrain. Au contraire, j’espère qu’elle permettra la création de nouveaux clubs dans les provinces où le hockey n’est pas encore fort développé. »

(Belga)