Loeb survole le rallye du Mexique, Neuville 13ème

Rédaction en ligne

dimanche 11 mars 2012, 21:06

L’octuple champion du monde a devancé son coéquipier Hirvonen. Citröen enregistre son premier doublé de l’année. Le Belge Thierry Neuville termine 13ème.

Loeb survole le rallye du Mexique, Neuville 13ème

AP

Le pilote français Sébastien Loeb (Citröen DS3) a remporté dimanche le rallye du Mexique, troisième épreuve du Championnat du monde WRC. L’octuple champion du monde a devancé de 42 secondes et 4/10e son coéquipier le Finlandais Mikko Hirvonen et signe ainsi son sixième succès consécutif dans cette épreuve. Citröen enregistre son premier doublé de l’année.

Pour s’adjuger la 69e victoire de sa carrière, le Français a pris la tête vendredi après-midi, dès l’ES6 pour ne plus la lâcher jusqu’à l’arrivée. Loeb, récupère également deux points supplémentaires grâce à sa deuxième place dans l’ES24 – un Power Stage enlevé par le Norvégien Petter Solberg –, et conforte ainsi sa place de leader au Championnat du monde. Avec 66 points, il devance au classement général Hirvonen de 16 points, et Petter Solberg, troisième du rallye, de 19.

Thierry Neuville (Citroën DS3), auteur du scratch dans la 21e spéciale, se classe 13e du rallye, à 30 minutes du vainqueur.

Le grand malchanceux de ces trois journées a été le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford), dernier vainqueur du rallye de Suède et qui a connu un incident dans chaque journée avant d’abandonner Alors qu’il menait le rallye depuis l’ES3, il a été victime vendredi matin d’un bris de suspension dans l’ES5, puis d’une crevaison samedi dans l’ES15 et enfin d’un passage sur le toit dimanche dans la longue (54,30 km) spéciale de Guanajuatito ES22, à quelques encablures de l’arrivée et alors qu’il était sur le podium final. Son coéquipier Petter Solberg (Ford), auteur des meilleurs essais qualificatifs et vainqueur jeudi soir de l’ES1, avait également été victime d’une crevaison dès l’ES2.

Dans ce contexte, à la fin de la première journée, vendredi soir, Loeb possédait une avance de 11 secondes sur Hirvonen mais surtout, en raison des ennuis mécaniques rencontrés par les Ford, plus d’une minute sur la première d’entre elles, pilotée par le Norvégien Mads Ostberg. Quatre voitures de la marque américaine se battaient alors derrière le duo de tête, en moins de 30 secondes.

Samedi, la lutte entre les deux pilotes Citröen n’a duré que l’espace de deux spéciales assez longues, l’ES13 et l’ES14, avant que Latvala crève et que les positions entre Loeb et Hirvonen se stabilisent dans cet ordre jusqu’à l’arrivée.

Dimanche, il s’agissait « d’aller au bout » selon Loeb, et de conforter les positions afin de réaliser un doublé pour la marque française qui engrange de gros points au classement constructeur et prend ses distances avec Ford.

(afp)