Hirvonen prend la tête du rallye du Portugal

Rédaction en ligne

vendredi 30 mars 2012, 21:06

2e journée Les deux pilotes officiels Ford, Jari-Matti Latvala et Petter Solberg, en tête jeudi soir après l’abandon de Sébastien Loeb, sont partis à la faute vendredi, laissant le commandement de la course à mi-journée à Mikko Hirvonen (Citröen).

Hirvonen prend la tête du rallye du Portugal

AFP

Le nouveau classement général, qui permet au Russe Evgeny Novikov et au Norvégien Mads Ostberg, tous deux au volant de Ford Fiesta RS, d’apparaître respectivement en deuxième et troisième position, restera d’ailleurs dans l’état jusqu’à samedi matin, après l’annulation de la deuxième boucle de l’après-midi (ES8-ES10) pour des raisons de sécurité.

Alors que cette région de l’Algarve souffre de sécheresse depuis plusieurs mois -il n’avait pas plu depuis septembre- des trombes d’eau se sont abattues toute la nuit et au cours de la matinée.

« Cela me rappelle les conditions rencontrées en Argentine. C’était très boueux et le brouillard était très dense », a expliqué à l’issue des trois premières spéciales (ES5-ES7) Hirvonen, dernier pilote officiel de la marque aux chevrons après la sortie de route de Loeb la veille.

« Dans l’ES5 et l’ES6, à certains endroits on ne voyait pas à dix mètres. Une fois inscrit dans un virage, on n’en devinait pas la sortie », a-t-il expliqué en sortant de sa voiture avant de rejoindre son parc d’assistance.

Dans l’ES5, Latvala est sorti de la route noyée sous une pluie battante. Heurtant un rocher, il a plongé dans un fossé et sa voiture est restée d’interminables minutes penchée à 45 degrés avant d’être remise sur ses roues. Dans l’affaire, il devait casser une suspension.

Dans l’ES6, son coéquipier Solberg, qui avait déjà eu des soucis dans la spéciale précédente, brûlait son embrayage en tentant de revenir sur la route après avoir glissé comme bon nombre de pilotes sur ces tronçons de 25 km, nouvellement mis au programme du rallye.

Lot de « consolation » pour Ford

A la suite de leurs différents déboires, les pilotes Ford ont définitivement perdu toute chance de gagner cette manche du championnat du monde, mais pourraient s’aligner en « rallye2 », sorte de « consolation » prévue par le règlement et qui leur permettrait de reprendre la course samedi avec 15 à 20 minutes de pénalité.

Pour cela, il leur fallait impérativement revenir au parc fermé par leurs propres moyens vendredi avant 23h00 locales.

Vendredi après-midi, classés avec toutes leurs pénalités écopées dans la mi-journée, Solberg était pointé à la 11e place avec 7 minutes 35 secondes de retard sur Hirvonen, à qui Latvala cédait plus de 11 minutes, au 13e rang.

Dani Sordo, qui justement était reparti en « rallye2 » vendredi après avoir connu une intempestive panne de phares jeudi pendant les spéciales en nocturne, a profité de sa dernière place au classement général pour effectuer une belle remontée au classement, où il figure dorénavant à la 12e place.

Selon le règlement en vigueur qui fait partir le deuxième jour les concurrents dans l’ordre inverse du classement de la veille, le pilote de la Mini Cooper a ouvert la route et… gagné les trois spéciales de la demi-journée sans avoir à se soucier des tonnes de boue que ses adversaires allaient devoir gérer derrière lui.

(afp)