GP de Grande-Bretagne : Webber gagne devant Alonso

Rédaction en ligne

dimanche 08 juillet 2012, 16:11

La stratégie de Mark Webber (Red Bull), parti en pneus tendres pour finir en pneus durs, a été meilleure que la stratégie inverse adoptée par Fernando Alonso (Ferrari), qui a perdu beaucoup de temps en toute fin de course.

GP de Grande-Bretagne : Webber gagne devant Alonso

AFP

« C’était une course très intéressante, avec un peu de stratégie à la fin », a déclaré Mark Webber sur le podium. Auteur d’une course parfaite, l’Australien a doublé Alonso au 48e des 52 tours, grâce à ses pneus durs, alors que l’Espagnol était à ce moment-là obligé de rouler avec des pneus tendres, au terme d’une course disputée intégralement sur une piste sèche, à la surprise des organisateurs et des spectateurs.

Grâce à cette 2e place, Alonso, parti en pole position, reste en tête du championnat du monde, avec 13 points d’avance sur Webber, seul autre pilote avec Alonso à avoir remporté deux Grands Prix depuis le début de cette saison 2012.

Tirs groupés de Ferrari et Lotus

« A la fin, je n’étais plus assez rapide, mais Mark méritait de gagner », a dit le double champion du monde, beau joueur et content d’avoir encore marqué beaucoup de points.

Comme Red Bull, Ferrari fait un tir groupé très utile pour le championnat constructeurs, grâce à la 4e place du Brésilien Felipe Massa, l’autre pilote de la Scuderia.

En revanche, devant leur public, les pilotes McLaren ont déçu, Lewis Hamilton prenant la 8e place, la même que sur la grille de départ, et Button la 10e, lui aussi dans les points, mais très loin du vainqueur.

L’autre jolie course d’équipe du jour a été l’oeuvre de Lotus, en plaçant Kimi Räikkönen à la 5e place et Romain Grosjean, auteur de la remontée du jour, à la 6e place, alors qu’il était parti 9e et s’était retrouvé 21e en début de course, suite à un accrochage avec Paul di Resta (Force India).

Lotus dépasse McLaren au classement des constructeurs et Räikkönen, de retour en F1 après deux années sabbatiques, prend la 5e place du championnat à Nico Rosberg (Mercedes), qui a terminé 15e.

(afp)