Federer fait encore des misères à Del Potro

Rédaction en ligne

vendredi 16 mars 2012, 23:36

Roger Federer, N.3 mondial, s’est encore offert une large victoire face à Juan Martin Del Potro (N.9) pour se qualifier vendredi pour les demi-finales du Masters 1000 d’Indian Wells.

Federer fait encore des misères à Del Potro

© AFP

Le Suisse, vainqueur 6-3, 6-2 en seulement 1 h 09 min, affronte samedi l’Espagnol Rafael Nadal (N.2) ou l’Argentin David Nalbandian pour une place en finale d’un tournoi qu’il a gagné de 2004 à 2006.

« C’est toujours bien de battre un grand joueur comme Juan Martin, s’est réjoui le Suisse de 30 ans. Je suis très content d’avoir très bien joué. » Federer a enregistré sa treizième victoire consécutive sur le circuit ATP après avoir remporté les tournois de Rotterdam et Dubaï.

Il a gagné 37 de ses 39 derniers matches, en comptant sa défaite en Coupe Davis en février contre l’Américain John Isner.

Le Bâlois a vraiment jeté un sort sur Del Potro cette année : il l’a affronté à quatre reprises et n’a pas perdu un set face à l’Argentin, qui avait fait sensation en 2009 en battant Federer en finale de l’US Open. Depuis deux mois, Federer est le seul joueur contre lequel Del Potro a perdu…

Le match a basculé dès la fin du premier jeu, que Federer a mis dix minutes à gagner après avoir dû sauver deux balles de break.

« Garder la tête froide »

Del Potro, lésé dans ce jeu par une panne de l’arbitrage vidéo, a longtemps parlementé avec l’arbitre de chaise, avant de sortir de ses gonds, faisant mine de jeter sa raquette à terre.

« L’arbitre (de chaise) m’a dit qu’il avait fait une erreur, je ne suis pas resté calme car j’avais une chance de faire tourner le match en ma faveur dans ce jeu, a expliqué Del Potro. Mais tout le monde peut faire des erreurs, j’en ai d’ailleurs fait pas mal moi-même sur le terrain. Après cet épisode, je n’ai plus réussi à m’élever au niveau de Roger. » L’Argentin a perdu sa concentration et son jeu de service en suivant. À partir de là, il n’a plus fait que courir après un Federer de très haut niveau, qui a ciselé ses coups tel un orfèvre un bijou. Le Suisse a donné très peu de points sur sa mise en jeu et a tenu tous ses jeux de service, malgré trois balles de break contre lui.

Il a mal exploité ses deux premières balles de match mais a conclu sur la troisième après un retour de coup droit de l’Argentin dans le filet.

(AFP)