Roland Garros : une demi-finale entre Stosur et Errani

Rédaction en ligne

mardi 05 juin 2012, 16:45

L’Australienne Samantha Stosur, demi-finaliste en 2009 et finaliste en 2010, et l’Italienne Sara Errani, novice à ce niveau, se retrouveront en demi-finale de Roland-Garros, après s’être qualifiées sans trop de peine mardi.

Ce sera donc la troisième demi-finale de sa carrière à Roland-Garros pour Stosur, tête de série N.6, qui a fait preuve de maîtrise face à la Slovaque Dominika Cibulkova (6-4, 6-1).

Sara Errani (N.21), a de son côté écarté (6-3, 7-6) l’Allemande Angelique Kerber (N.10), pour marcher sur les traces de sa compatriote Francesca Schiavone, victorieuse en 2010 et finaliste l’an passé.

C’est la première fois que l’Italienne de 25 ans se hisse dans le dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem et aussi la première fois qu’elle bat une joueuse du Top 10, à sa vingt-neuvième tentative.

Avant de battre au troisième tour la Serbe Ana Ivanovic, 14e mondiale et ancienne vainqueur à Roland-Garros (2008), elle n’avait gagné qu’un match sur... 38 face à une joueuse du Top 15.

Confirmant sa belle forme du début de saison, où elle a déjà gagné trois titres, tous sur terre battue, elle avait aussi dominé en huitièmes de finale la Russe Svetlana Kuznetsova, une autre ancienne championne à Paris (2009).

Errani et Stosur sortent les ex-vainqueurs

Etrangement, l’Italienne est la première à sortir deux ex-vainqueurs du tournoi parisien dans la même année depuis... Stosur en 2010. L’Australienne avait alors éliminé la Belge Justine Henin et l’Américaine Serena Williams.

Errani a simplement commis moins d’erreurs (14 fautes directes contre 25) que Kerber, qui a connu une progression incroyable ces derniers mois, puisqu’elle était encore 107e mondiale en août 2011.

Stosur, sacrée en 2011 à l’US Open, s’est elle aussi montrée plus constante que Cibulkova, également ancienne demi-finaliste à Roland-Garros en 2009. La Slovaque, plus petite joueuse par la taille dans le Top 100, avait éliminé la N.1 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka, au tour précédent.

Elle avait été impressionnante, puisqu’elle n’avait pas perdu le moindre set avant ce quart de finale et n’avait concédé que 16 jeux. Mais commettant beaucoup d’erreurs, elle s’est vite laissé gagner par la frustration et n’a pu rivaliser.

(avec AFP)