Tennis Belge

Maxime Authom

Âge
27 ans
Date de naissance
23/03/1987
Pays
BELGIQUE
Poids
- kg
Taille
-
Sexe
M
Résidence
-
Prise de raquette
droitier, revers à deux mains
Club
Vautour T.C.
Coach
-
Classement actuel
179
Meilleur classement en simple
172 (2012-06-11)
Meilleur classement en double
284 (2012-08-08)
Num fédé
3014578
Surface(s) préférée(s)
-
Titre(s)
Future(7) Future double(3) Challenger Double(1)

Ses résultats récents >> voir tous les résultats

26/08/2013

GRAND-CHELEM | US Open (Prize money : 2.500.000)

Joao Souza (BR, 119)627--
Maxime Authom (194)465--     Q1
30/09/2013

CHALLENGER | Mons (Prize money : 106.500)

Radek Stepanek (48)66---
Maxime Authom (224)32---     2T
Maxime Authom (224)466--
Jan-Lennard Struff (DE, 113)622--     1T
Maxime Authom (214)76---
Francisco Olivares (CL, 1650)52---     Q1
05/08/2013

CHALLENGER | Aptos (Prize money : 100.000)

Tennys Sandgren (US, 245)66---
Maxime Authom (188)14---     1T

Biographie

Toutes ses photos.

Résultats marquants chez les espoirs :

Maxime obtient un résultat important en novembre 2002 au tournoi Allianz Suisse Junior Trophy de Bienne (ETA16 - cat. 3) où il remporte la victoire finale. En demi-finale, il bat en deux sets le grand favori hongrois Farkas. En finale, il domine nettement le Suisse Robin Roshardt, tête de série n° 4.

En 2003, novembre lui est également favorable, puisqu'il se hisse en finale à Andorre (ITF - Grade 5). Il termine l'année par un quart de finale à Heiveld (ITF – Grade 5).

En 2004, il se distingue dès janvier par un quart de finale à Bergheim (ITF - Autriche - Grade 4). En février, il va conjuguer les succès en simple et en double. En effet à Wrexham (ITF - Grande-Bretagne - Grade 4), il remporte la victoire en simple et se hisse en finale en double. Associé à Frédéric de Fays, il remporte la victoire en double au Tennis College Flevoland (ITF - Pays-Pas - Grade 4), décrochant en simple une place de quart de finaliste. La paire Authom / de Fays semble bien fonctionner, puisqu'elle remporte le tournoi de Monastir (ITF - Tunisie - Grade 4) en mars. Malheureusement, Maxime se blesse lors de l'Astrid Bowl au mois de mai et ne revient à la compétition qu'en fin de saison. Il parvient cependant à s'illustrer à Heiveld (ITF - Belgique - Grade 5) lors de la dernière semaine de l'année en se hissant en finale et en remportant le titre en double, aux côtés de Frédéric de Fays.

Début 2005, Maxime se hisse en demi-finale à Prerov (ITF – Tchéquie – Grade 1). Il atteint le même stade au Tennis College Flevoland (ITF - Pays-Pas - Grade 4) au mois de février.

Sa carrière en bref :

Maxime Authom débute chez les pros en septembre 2005, au $10.000 de Sarreguemines, où il mord la poussière au troisième tour de qualifications. Une semaine plus tard, il est invité aux qualifications du challenger de Mons. Il y prend la mesure de Niels Desein et arrache ensuite un set au 296e mondial. Il poursuit ensuite avec le future de Saint-Dizier où il succombe à nouveau en qualifications. Début novembre, il entre pour la première fois dans un tableau final, à Wavre-Sainte-Catherine, en tant que lucky-loser. Il s’incline cependant lourdement au premier tour. A Waterloo, il bénéficie d’un sérieux coup de pouce. Bénéficiaire d’une invitation pour le tableau final, il voit en effet son adversaire du premier tour abandonner après deux jeux. Eliminé au deuxième tour, il obtient néanmoins son premier point ATP. En double, il s’aligne aux côtés de Frédéric de Fays. A la surprise générale, les deux jeunes espoirs belges vont jusqu’au bout et obtiennent leur premier titre professionnel.

Début 2006, Maxime doit bien évidemment passer par les qualifications pour se faire une petite place au soleil. Si sa première tentative tourne court, son deuxième essai, au $15.000 de Feucherolles, est à marquer d'une pierre blanche. Il se sort avec brio des qualifications et atteint même les quarts de finale. Ensuite, il essuie trois échecs avant le tableau final, mais la dernière fois, à Rome, il bénéficie d'une place de lucky-loser et en profite pour se hisser au deuxième tour. Il atteint encore le deuxième tour à Grasse avant de perdre au premier tour à Angers, non sans avoir à nouveau survécu à l'épreuve des qualifications. Maxime dispute un circuit satellite en Bulgarie où il atteint une demi-finale et une finale avant d'abandonner au premier tour de la 3e étape et de s'incliner au deuxième tour du Masters. En éte, Maxime se distingue à Heerhugowaard, où il se hisse en quart de finale, et à Essen, où il ne rend les armes qu'en finale. Sa fin de saison est moins réussie, avec un deuxième tour au $15.000 de Redbrigde pour seul résultat marquant.

Maxime éprouve un peu de mal à se distinguer au début 2007. Jusqu’à la fin avril, il doit se contenter de trois deuxièmes tours en simple et une demi-finale en double. Il part alors jouer plusieurs tournois en Bulgarie d’où il revient nanti de son premier titre. Il ajoute encore deux demi-finales à son tableau de chasse. Pendant la suite de la saison, Maxime perd très rarement au premier tour, mais il ne parvient cependant que trois fois en quart de finale. Une dernière tournée à Saint-Domingue ne lui rapporte rien, il s'incline en effet trois fois d'entrée de jeu.

Après un encourageant quart de finale à Faro pour entamer la saison 2008, Maxime ne parvient pas à confirmer ce résultat avant le mois de mai. Comme lors de la saison précédente, il met le cap sur la  Bulgarie pour disputer une série de tournois futures. L’air bulgare semble lui convenir à merveille puisqu’il revient de son périple nanti d’un nouveau titre, obtenu aux dépens de Yannick Mertens, et de deux demi-finales. Il s’incline ensuite deux fois d’affilée au premier tour et se blesse au poignet, ce qui le contraint à prendre une longue période de repos. Il ne joue d'ailleurs plus qu'une seule fois en 2008, au challenger de Mons, où il disparaît au deuxième tour de qualifications.

Pendant les six premiers mois de l’année 2009, Maxime fait preuve d’une belle régularité mais ne parvient cependant pas à créer l’exploit. En effet, il atteint cinq fois les quarts de finale mais n’arrive pas à franchir ce cap une seule fois. En double, il remporte le titre à Rabat. La deuxième partie de la saison lui permet de se mettre un peu plus en évidence, notamment lors de la tournée estivale belge où il remporte le tournoi de Jupille et se hisse en demi-finale à Coxyde, où il sortait des qualifications. Il signe encore une demi-finale et deux quarts, ce qui lui permet de retrouver son classement de 2007.

Maxime délaisse le circuit professionnel en 2010. Il participe cependant encore à quelques tournois, en fin de saison. Il y obtient notamment deux quarts de finale d'affilée, à Sarreguemines et à Leimen. Il se hisse une fois encore en quart à Rodez en octobre. Il parvient ensuite à se qualifier pour le challenger d'Aix-la-Chapelle et termine la saison avec deux deuxièmes tours en Future.

Ces résultats suffisent à lui redonner la confiance nécessaire pour se relancer à fond sur le circuit en 2011. Dès son premier tournoi, il parvient à s'extirper des qualifications et à se hisser en quart de finale. Une semaine plus tard, il remporte le Future de Bressuire. Jusqu'à la fin juin, il engrange un nouveau titre, à Almere, et atteint deux finales et deux quarts de finale. Il tente alors sa chance dans les challengers et dès son troisième essai il se glisse dans le dernier carré à Dortmund après avoir survécu aux qualifications. Début septembre, il se hisse en quart de finale à Alphen a/d Rijn en battant le 114e joueur mondial au passage.

Pendant le premier trimestre 2012, Maxime doit gérer la transition vers les tournois plus relevés. S'il échoue à se qualifier dans les tournois ATP, il parvient cependant à s'illustrer sur le circuit challenger. Il atteint en effet la finale à Rimouski et les quarts de finale à Bergame. Il dispute également deux futures, remportant celui de Feucherolles et se hissant en demi-finale à Bressuire.