Tennis Belge

Kristof Van Garsse

En retraite
   
Âge
39 ans
Date de naissance
21/06/1974
Pays
BELGIQUE
Poids
80 kg
Taille
1m87
Sexe
M
Résidence
Tongres
Prise de raquette
gaucher, revers à deux mains
Club
-
Coach
Koen Gonnissen
Classement actuel
-
Meilleur classement en simple
131 (1998-06-08)
Meilleur classement en double
766 (1993-07-05)
Num fédé
-
Surface(s) préférée(s)
-
Titre(s)
Challenger(2)

Aucuns résultats récents...

Biographie

Sa carrière en bref :

C'est en 1992 que Christophe Van Garsse réalise ses premiers résultats au niveau des tournois challengers. A la faveur d'une wild-card, il prend part au tournoi d'Anvers mais ne parvient pas à passer le premier tour. A Liège, il doit passer par les qualifications mais cela ne l'empêche pas de se hisser jusqu'en demi-finale. En fin de saison, Christophe se rend en Chine et se qualifie pour le challenger de Guangzhou et il y franchit le premier tour.

En 1993, Christophe doit encore passer par les qualifications dans les tournois challengers. A 6 reprises il réussit à s'en extirper. A Scheviningen, il atteint même les quarts de finale. A Tenerife, Prague et Jakarta il se hisse au deuxième tour.

En 1994, Christophe joue régulièrement en challenger. S'il doit encore passer par les qualifications en début de saison, son quart de finale à Garmisch et, surtout, sa victoire dans le $50.000 de Nagoya lui permettent d'entrer directement dans le tableau final des tournois suivants. A deux reprises, il atteint les quarts de finale, à Ostende et à Tampere. En juillet, il devient Champion de Belgique. C'est cependant au mois d'août qu'il réalise sa plus belle performance de la saison. En effet, il se qualifie pour le tournoi ATP de San Marino et dans la foulée il se hisse en demi-finale. Ces résultats lui valent une première sélection en Coupe Davis. Malheureusement, il perd ses deux rencontres contre Israël.

En 1995, Christophe va un peu stagner dans sa progression. Il joue de nombreux tournois challengers mais ne parvient qu'une fois en demi-finale (à Ostende) et deux fois en quart. Pour la première fois de sa carrière, Christophe régresse au classement. Mais, ce qui est plus grave, il se blesse très gravement et on craint qu'il ne monte plus jamais sur un terrain de tennis.

C'est en 1997 que Christophe revient sur le circuit. Il se qualifie pour le tournoi ATP d'Anvers et y passe un tour. Au mois de juin, il arrache à nouveau une qualification pour le tournoi de Bologne. Une semaine plus tard, il se qualifie pour Wimbledon où il va atteindre le troisième tour. En juillet il remporte pour la seconde fois les Championnats de Belgique. En fin de saison, il dispute un quart de finale à Bournemouth et, surtout, remporte le simple décisif lors du match de Coupe Davis contre la France. Il fait montre d'un mental à toute épreuve en écartant trois balles de premier set grâce à deux aces (dont un sur deuxième balle!) et un service gagnant. L'histoire d'amour entre Van Garsse et la Coupe Davis venait de naître. Sur le front des challengers, Christophe se distingue en remportant le tournoi de Portschach.

Début 1998, Christophe parvient à se sortir des qualifications de l'Australian Open et il passe le premier tour. Début avril, il devient le héros de la Coupe Davis en remportant le simple décisif contre les Pays-Bas. Un peu plus tard, il sort des qualifications à Munich et franchit le premier écueil. Il se qualifie aussi pour Roland-Garros et atteint le troisième tour où il ne perd que face à Thomas Muster. Il joue également à Wimbledon où il s'incline au premier tour après être sorti des qualifications en tant que lucky-loser. En été, il dispute les quarts de finale du tournoi de Washington. Sur le circuit des challengers, Christophe atteint la finale à Budapest et les demi-finales à Genève.

En 1999, Christophe dispute de nombreux tournois challengers pour tenter de remonter dans le classement. Il atteint une finale (à Weiden) et deux quarts de finale (Singapour et Espinho). Sur le circuit ATP, il ne parvient à se qualifier qu'une fois, à Doha. Il y accèdera au deuxième tour. Comme c'est devenu son habitude, il se transcende en Coupe Davis. Il prend en effet une part prépondérante dans l'accession en demi-finale de la Belgique. Lors du premier tour, il se défait en trois sets du Tchèque Ulihrach. En quart de finale, il vient à bout du Suisse Federer en cinq manches. Lors de la demi-finale, il remporte pour l'honneur son match contre le Français Pioline.

En 2000, Christophe Van Garsse qui ne parvient pas à reproduire sur le circuit ses performances de Coupe Davis décide de se retirer. Après une ultime défaite au premier tour des qualifications de Hellbronn, il tire sa révérence.

En 2001, Christophe est tenté par un retour à la compétition. Après une défaite au premier tour au challenger d'Anvers, il atteint la finale d'un tournoi future en Allemagne. Malgré ce bon résultat, il choisit de ne pas prolonger l'expérience du come-back plus longtemps.