Accueil Société

Samusocial: un élu Open VLD vers la présidence de la commission d’enquête

Les groupes de la majorité soutiennent la candidature de Stefaan Cornelis.

Temps de lecture: 2 min

Les groupes de la majorité soutiennent la candidature de l’Open Vld Stefaan Cornelis à la présidence de la future commission d’enquête sur le Samusocial dont la procédure de création a été engagée vendredi au parlement bruxellois réuni en assemblée de la Commission Communautaire Commune, a-t-on appris vendredi en début d’après-midi, à l’issue d’une réunion des chefs de groupe de la majorité et de l’opposition.

En l’état actuel de préparation de cette commission, celle-ci sera composée, outre du libéral flamand Stefaan Cornelis, de Véronique Jamoulle, Nadia El Yousfi, Caroline Désir, Ridouane Chaïd, et Simone Suskind pour le PS; de Vincent De Wolf, Olivier de Clippele et Viviane Teitelbaum, pour le MR; d’Emmanuel De Bock et de Michel Colson, pour DéFI; de Benoît Cerexhe, pour le cdH; d’Alain Maron, pour Ecolo; de Hannelore Goeman (sp.a); d’Arnaud Verstraete (Groen).

À lire aussi Le gouvernement bruxellois dénonce «l’ingénierie» du Samusocial

Les observateurs (membres avec voix consultative) seront Paul Delva (CD&V); et Liesbeth Dhaene (N-VA); Mathilde El Bakri (PTB), et Dominiek Lootens (Vlaams Belang).

La commission aura trois vice-présidents (Vincent De Wolf-MR; Benoît Cerexhe-cdH, et Arnaud Verstraete-Groen). Les rapporteurs des travaux seront Michel Colson (FéFI) et Alain Maron (Ecolo).

Afin de garantir la collégialité sur l’ordre des travaux, il y aura un bureau de la commission composé des président, vice-président et rapporteurs, ainsi que d’un mandataire PS et SP.A ce qui permettra à chaque formation avec voix délibérative d’y avoir un représentant.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Remi Baeyens, samedi 17 juin 2017, 12:06

    Dans ma grande naïveté, j'ai toujours cru qu'une ASBL était réellement sans but lucratif avec une implication volontaire de bénévoles. J'ai été membre d'ASBL: membre, administrateur et président. Nous payions notre cotisation et seul le secrétariat était rémunéré. Le président, les commissaires au comptes et les chefs de groupes de travail ne touchaient rien. C'est du vrai bénévolat qui est l'essence même des ASBL. Pourquoi les ASBL émanant du politique appliquent-elles d'autres règles en contradiction même avec la notion d'ASBL. Je découvre horrifié de l'utilisation qui est faite par les politiques. C'est insulter le travail qui est fait par tous les bénévoles du pays qui ne comptent pas leurs heures pour une bonne cause. Malheureusement, il en existent d'autres en dehors du domaine strictement politique qui sont des machines à récolter de l'argent pour payer leur staff et 'overheads' énormes en utilisant la naïveté des donateurs. C'est un cancer qui touche notre société occidentale.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko