Accueil Société Régions Liège

Excision: préparer les futurs médecins

Les mutilations génitales sont aussi mal connues qu’elles sont répandues. Une députée d’Esneux veut mieux préparer les professionnels à la détection des cas.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les mutilations génitales sont une réalité encore trop souvent méconnue chez nous, alors que les femmes et les petites filles victimes de ce genre de pratique sont légion en Belgique. D’où l’initiative de la députée esneutoise Christie Morreale, qui souhaite que les professionnels de la santé soient désormais formés à cette problématique.

Ce mercredi, le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles devrait adopter une proposition de résolution de Christie Morreale visant à intégrer la problématique des mutilations génitales dans la formation des futurs médecins ou travailleurs médico-sociaux.

Une pratique que l’on associe générale aux pays d’Afrique subsaharienne, mais dont sont victimes nombre de femmes ou de très jeunes filles vivant pourtant dans nos villes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs