Accueil Monde Proche-Orient

Attaque envers des policiers à Jérusalem: le Hamas dément une revendication de l’EI

Temps de lecture: 2 min

Le Hamas et la gauche palestinienne ont affirmé dans la nuit de vendredi à samedi que les trois jeunes Palestiniens abattus à Jérusalem après avoir tué une policière israélienne étaient issus de leurs mouvements, démentant une précédente revendication du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

«La revendication de l’Etat islamique est une tentative de brouiller les cartes», affirme dans un communiqué Sami Abou Zouhri, un porte-parole du mouvement islamiste à Gaza. L’attaque, ajoute-t-il, a été menée par «deux résistants palestiniens du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche historique palestinienne) et un troisième du Hamas». Il ajoute que cette attaque est «une réponse naturelle aux crimes de l’occupant» israélien, la terminologie utilisée par le mouvement au pouvoir dans la bande de Gaza pour chaque attaque depuis le début en octobre 2015 d’une vague d’attentats, majoritairement menées par des jeunes isolés armés de couteaux.

Le FPLP, dans un communiqué, indique que Bara Ata, 18 ans, Oussama Ata, 19 ans, et Adel Ankouch, 18 ans, ont mené cette attaque «dans la droite ligne de la résistance et pour répondre aux crimes de l’occupant».

Plus tôt, l’Etat islamique avait revendiqué via un communiqué en ligne les tirs de deux des assaillants vers un groupe de policier et l’attaque au couteau du troisième sur une jeune policière israélienne, ensuite décédée, prétendant qu’il s’agissait de «lions du califat» s’attaquant «à un rassemblement de juifs».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une