Accueil Belgique Politique

Comment Armand De Decker a été poussé à démissionner du mayorat d’Uccle

Cela fait plusieurs mois que les libéraux regrettent les dommages que l’affaire du Kazakhgate cause au MR

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Il est 15 heures samedi quand l’agence Belga annonce la démission du libéral Armand De Decker de son poste de bourgmestre d’Uccle. Dans un communiqué, il explique sa décision par le «  climat délétère  » autour du dossier Kazakhgate et par sa volonté de «  préserver la sérénité dans la gestion de la commune  ». Mais l’ex-président du Sénat et ex-ministre réaffirme qu’il n’a «  participé en rien  » à l’élaboration de la loi qui a étendu la transaction pénale et qui aurait bénéficié au trio kazakh. Et ajoute : «  Je reste serein et totalement confiant dans les institutions et dans la justice de notre pays. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 26 juin 2017, 11:47

    et les mandats privés et faussement privés (comme au Samusocial entre autre) doivent aussi être déclarés?

  • Posté par Guiot Philippe, lundi 19 juin 2017, 15:10

    Parce qu'il a fallu le pousser à démissionner ? Mince ! Même pas viré à coups de pieds au ... ? L'homme qui se sentait proche du Palais n'est qu'un tout petit homme falot. .... Rien de plus !

  • Posté par Leclere Benoit, dimanche 18 juin 2017, 10:24

    Et pendant ce temps-là pendant que d'autres se voient pousser vers la sortie et démissionnent, à Ans, Stéphane Moreau est toujours bourgmestre !!! La vie communale semble suspendue à son bon vouloir, les échevins n'arrivent pas à se mettre d'accord sur sa succession et le jeu de chaises musicales pour tous ses mandats ne trouve pas d'épilogue : une vraie bataille de chiffonniers ... Aucun d'eux n'a donc compris ? Pourquoi les journalistes ne nous informent-ils pas à ce sujet ?

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 18 juin 2017, 9:09

    Mais quelle différence avec la Wallonie. En Wallonie, mesdames, messieurs les élus ucclois, vous n'auriez pas le choix : c'est le + gros détenteurs de voix du parti le + important de la majorité au pouvoir qui emporte - de facto - le siège de Bourgmestre. Une manière de respecter - un peu - l'électeur. A Bruxelles, les "petits arrangements" entre élus ont encore de beaux jours devant eux : fiction (?) : "bon d'accord tu deviens bourgmestre mais alors, moi, je deviens président de telle ASBL et ma femme est engagée dans telle intercommunale". Comment croyez-vous qu'on en est arrivé là où nous en sommes ? Exactement comme cela.

  • Posté par delpierre bernard, samedi 17 juin 2017, 23:32

    Qu'il ait des qualités intellectuelles ne le dispensait pas d'agir avec éthique et sans préjuger les suites de l'enquête, beaucoup d'éléments connus ne plaident certes pas en faveur d'un comportement conforme à une saine prise en compte de la chose publique qui en aucun cas ne peut être subordonnée à des intérêts privés... Quant au côté fumeux ce cet imbroglio, la mise au pas des protagonistes devrait lever le voile sur l'acharnement qu'il a mis pour influencer et le mot est faible l'adoption d'une loi très favorable aux très gros fraudeurs, il est vrai avec la complicité passive de ceux qui maintenant jouent aux chevaliers blancs alors qu'ils n'ont rien fait pour s'y opposer.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs