Accueil Monde France

Un matador espagnol décède en France, encorné lors d’une corrida

Ivan Fandiño, 36 ans, a été encorné alors qu’il effectuait un quite (une passe avec une cape) à l’un des taureaux de son compatriote Juan del Alamo.

Temps de lecture: 1 min

Un matador espagnol réputé, le Basque Ivan Fandiño, est décédé samedi soir à l’hôpital de Mont-de-Marsan, dans le sud-ouest de la France, où il avait été transporté en urgence après avoir été encorné lors d’une corrida à Aire-sur-l’Adour. De source médicale indépendante, on indique que le torero, après avoir été dans un premier temps pris en charge au bloc chirurgical de l’arène d’Aire-sur-l’Adour, a subi deux arrêts cardiaques dans l’ambulance et est décédé à son arrivée à l’hôpital.

Ivan Fandiño, 36 ans, a été encorné alors qu’il effectuait un quite (une passe avec une cape) à l’un des taureaux de son compatriote Juan del Alamo. Il s’est alors pris les pieds dans sa cape et a trébuché au sol où il a été pris par le taureau qui l’a encorné. Auparavant il avait triomphé en coupant une oreille lors de sa prestation face à son premier taureau.

La précédente mort d’un torero dans une arène remonte au 9 juillet 2016 avec le décès du matador espagnol Victor Barrio, 29 ans, dans l’arène de Teruel (centre-est de l’Espagne).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 18 juin 2017, 12:24

    les taureaux morts exsangues dans d'atroce souffrances sont vengés !

  • Posté par de Harven François, dimanche 18 juin 2017, 10:08

    La question est de savoir si on a offert l'oreille du matador au taureau vainqueur.

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 18 juin 2017, 10:48

    Vous oubliez la queue.

  • Posté par Christian Radoux, dimanche 18 juin 2017, 9:54

    Le regretté Siné avait toujours dans ce cas un commentaire lapidaire : "Bien fait !".agrémenté d'un dessin que vous pouvez imaginer sans peine. A titre personnel, j'ajoute qu'Emmanuel Macron aurait pu trouver à opposer au facho Gilbert Collard une autre personne que cette Marie Sara dont le "métier" fut de torturer des animaux face à des abrutis qui se repaissaient de ce "spectacle". Au point de vue valeur humaine, je f.. ces deux candidacts dans le même sac à m...

  • Posté par Jean De Selys, dimanche 18 juin 2017, 15:10

    J'approuve entièrement ce comment.Seul regret qu'il n'ait sans doute pas souffert! Quant à Sara il n'est peut-être pas trop tard pour qu'elle se fasse encorner avec son idole... Merci au combat de BB.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une