Accueil Belgique Politique

Réforme fiscale bruxelloise: le MR contre la suppression du bonus logement

Les libéraux estiment que le bonus permet aux Bruxellois de combler leur différentiel de revenu par rapport aux diplomates et autres fonctionnaires internationaux. Ces derniers bénéficieront aussi de l’abattement à 175.000 euros.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

La conférence de presse au siège du parti, avenue de la Toison d’Or, a commencé par un lancer de fleurs : « La réforme fiscale porte la patte de Guy Vanhengel, elle est libérale et s’inscrit dans les pas du gouvernement fédéral », a déclaré Vincent De Wolf, chef de groupe MR au parlement bruxellois. Il a ainsi manifesté sa solidarité envers l’Open VLD – la couleur politique du ministre du Budget régional et accessoirement, parti aux côtés de Charles Michel au fédéral.

Le libéral s’est réjoui de la suppression de la taxe forfaitaire de 89 euros, de la baisse de l’IPP, de l’abattement des droits d’enregistrement jusqu’à 175.000 euros pour l’achat d’un premier bien et enfin de l’alignement des droits de succession pour les enfants adoptifs ou de conjoints sur la filiation classique. Les compliments s’arrêtent là.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs