Accueil Belgique Politique

Pourquoi le CDH a excommunié le PS

Sans préavis, les humanistes ont rompu avec les socialistes lundi matin. Voici les dominos orange qui, tombés un à un, ont fini par éjecter les rouges des majorités.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 7 min

Il est aux alentours de 13h30 lundi, quand le président Benoît Lutgen prononce sa «  déclaration exceptionnelle  » annoncée quelques minutes plus tôt : «  La cupidité de certains a dépassé tout entendement. (…) Je suis dégoûté. (…) Les murs de la mauvaise gouvernance empêchent de franchir les étapes du renouveau total de notre paysage économique, social et environnemental. (…) Force est de constater, qu’après 30 ans de pouvoir ininterrompu, le PS porte une responsabilité écrasante dans l’ampleur et la répétition des scandales. La rupture est nécessaire. Elle doit être immédiate. (…) Je lance donc un appel au MR, à Ecolo, à DéFi et à tous ceux qui partagent ce constat. Un appel pour mettre en place de nouvelles majorités positives en Région wallonne, en Région bruxelloise et en Fédération Wallonie-Bruxelles. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, lundi 26 juin 2017, 17:15

    Il est évident que le PS doit ètre rejeté dans l'opposition. Ils ne méritent plus de gouverner . Et par la mème logique le CDH doit s'en débarrasser . Ce n'est pas parce que le PS a été un grand parti , qu'il le restera aux prochaines élections. Le CDH perdra aussi, quoi-qu'il fasse .

  • Posté par Jaumotte Christian, mardi 20 juin 2017, 22:01

    Message au Chef : N'est pas Macron qui veut... Macron est parti d'une feuille blanche. Le CDH a aussi des casseroles derrière lui. Faudrait peut être d'abord s'en séparer avant de faire la morale....

  • Posté par Jaumotte Christian, mardi 20 juin 2017, 17:40

    Mais pour qui se prend t il ce président du CDH? C' est le monde à l'envers.... Jusqu'à présent, le Ps reste un des partis majoritaires en Wallonie, alors que le CDH reste un petit parti. Si le CDH trouve qu'il ne peut plus vivre avec le PS, qu'il dégage. Quand on s'engage avec un partenaire c'est pour le meilleur et pour le pire. Le CDH devrait le savoir. Mais comme le CDH ne supporte pas d'être dans l'opposition, voilà qu'il veut mettre le PS dehors. Oui, c'est le monde à l'envers. Et je pense qu'aux prochaines élections, le parti va fondre comme neige au soleil.

  • Posté par Chevalier Maurice, mardi 20 juin 2017, 16:46

    Je n'ai jamais fait de politique mais cette fois je suis tout à fait d'accord avec les humanistes. Il est grand temps de dire aux socialistes que maintenant ça suffit. Trop c'est trop. Qu'en adviendra-t-il ? J'espère une meilleure gouvernance et un grand nettoyage de ces "politiques" d'un autre temps.

  • Posté par Guissard Jean-pierre, mardi 20 juin 2017, 12:53

    Depuis fin avril , le SPA demandait, il est avéré par De Morgen,, de mettre de l'ordre et fin aux cumuls. Pourquoi , cela n'a-il pas eu lieu?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs