Accueil Belgique Politique

Partenaires sociaux: «La Wallonie n’a pas besoin d’instabilité gouvernementale»

Surpris, les interlocuteurs sociaux mettent en garde : la priorité doit être donnée au redressement économique de la Wallonie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’annonce de Benoît Lutgen a pris les interlocuteurs sociaux par surprise. Si patrons et syndicats estiment que la Wallonie a besoin de tout sauf de l’instabilité gouvernementale, les représentants des travailleurs ne sont pas ravis – c’est un euphémisme – face à l’éventualité d’une arrivée du MR au pouvoir en Wallonie, à Bruxelles et à la Fédération.

« Je n’ai pas de commentaire sur le “divorce” (NDLR : entre CDH et PS). C’est des bisbrouilles politiques, de la politicaille, réagissait Robert Vertenueil, secrétaire général de la FGTB. Comme organisation syndicale, nous constatons que les gouvernements concernés vont être en rade. Quelle majorité alternative va émerger ? Si voyons arriver des majorités similaires à celle du fédéral, cela nous posera un problème. Mais nous jouerons alors notre rôle. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par delpierre bernard, mardi 20 juin 2017, 15:26

    Lutgen qui jouait au preux chevalier wallon anti nva aux négociations pour un gouvernement fédéral (donc sans vouloir tenir compte de la volonté flamande ni du poids enonomique et financier de cette communauté) joue maintenant au chevalier blanc alors qu'il n'a rien changé au clientélisme basé sur le profitariat dont le PS était coutumier depuis des décennies, que du contraire il a permis que les membres de son parti aient aussi leur part du gâteau et ce n'est que grâce à un électron libre que les scandales ont éclaté...Le scandale du nombre d'intercommunales dont l'utilité de certaines est pour le moins contestable, des rémunérations abusives, la multiplication des tec avec son cortège de mandats lucratifs et inutiles, et j'en passe et des meilleures, tout cela à persisté sans qu'un seul CDh ne bouge. Je reste perplexe quant à ses revirements fort tardifs....

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs