Accueil Société

Nivelles: «25 militaires de la pharmacie ont déjà quitté l’armée»

L’avenir de la caserne brabançonne est très compromis. L’ambiance y est lourde.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Cela ne fait quasiment plus aucun doute, la pharmacie militaire de Nivelles va fermer ses portes d’ici 2020 même si aucune confirmation officielle n’a encore été donnée. Pour les 206 soldats, dont 22 policiers militaires, ce sera donc une mutation dans une autre caserne ou un retour dans le civil à la clé. Le stockage et la distribution des médicaments s’opéreront alors logiquement sur le site de l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Quant à la fabrication des quelques médicaments qui se fait encore à Nivelles, elle devrait être confiée à des entreprises privées ou à des pays partenaires de l’Eurocorps comme l’Angleterre ou la France.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs