Accueil Belgique

L’avenir incertain de certaines casernes mine le moral des militaires

Plusieurs bases militaires vont fermer d’ici 2020 mais le gouvernement ne veut pas trancher.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La fermeture de certaines casernes militaires est annoncée depuis de longs mois. Certaines d’entre elles sont citées, comme Tournai et Nivelles, sans qu’aucune confirmation ne soit jamais avancée. « Il n’y a pas d’accord politique sur le dossier », avait d’ailleurs déclaré le cabinet de Steven Vandeput, ministre N-VA de la Défense, à l’issue du super Conseil des ministres du 14 mai dernier consacré à la sécurité, à la justice et à la défense. Le blocage est donc bien politique. Chaque élu local ou régional tentant de préserver la caserne située dans son fief électoral. Si déblocage il devait y avoir, il n’interviendra pas, c’est acquis, avant les élections communales d’octobre 2018.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs