Accueil Sports Football Football belge

Présidence de l’Union belge: nouveau putsch contre De Keersmaecker

La surprise était censée survenir à quelques minutes du début du scrutin : poussé dans le dos par les Pros, le Namurois Gérard Linard a accepté de présenter sa candidature. Deux ans après la réélection chahutée de De Keersmaecker, la Pro League tente en quelque sorte un nouveau coup de force.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Comme si c’était hier. Le 27 juin 2015, la Maison de verre tremble sur ses bases, jusqu’à se fissurer. Déjà contraint à composer avec un plan de réforme imposé (et même parfois acheté dans le cas de la demande de sabordage de la D2, son président François De Keersmaecker est en proie à une violente attaque directe destinée à l’empêcher de briguer un 6e mandat à la tête de l’Union belge. Par l’intermédiaire de Jozef Allijns et d’un jeu de dupes avec trois amateurs passés dans l’autre camp, la Pro League tente de le torpiller. C’est finalement en retournant Guy Craybex (représentant de la D2) et en le ralliant à sa cause sur la simple rumeur selon laquelle Bart Verhaeghe envisageait une D1 à 12 clubs, que le président sortant sauve sa peau à l’issue du second tour de scrutin « hitchockien ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs