Accueil Économie

L’équilibre budgétaire à n’importe quel prix?

Ce mardi, le Bureau fédéral du Plan présentait ses Perspectives 2017-2022 : une croissance modérée, des créations d’emplois soutenues, mais… des déficits publics persistants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les « prévisions quinquennales » du Bureau du Plan constituent un exercice particulier dont il faut bien comprendre la finalité. Les économistes – même ceux du Plan – n’ont pas de boule de cristal. Ni la prétention de prévoir l’évolution économique sur les cinq prochaines années.

L’objectif est d’esquisser la trajectoire la plus probable des grandes variables macroéconomiques, en fonction de certains « paramètres » sur lesquels la Belgique n’a pas de prise (comme l’évolution des prix du pétrole ou la conjoncture mondiale) et « à politique inchangée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, mardi 20 juin 2017, 21:54

    Il faut adapter notre niveau de vie à notre démographie paresseuse elle même cause d'une croissance molle et pour ce faire continuer un dégraissage de l'emploi public sans oublier une baisse conséquente des rémunérations abusives des fonctions dirigeantes si l'on veut conserver des minimas sociaux acceptables.

  • Posté par Arnould Philippe, mardi 20 juin 2017, 20:13

    Le problème est que la question n'est en fait pas "L'équilibre budgétaire, à n'importe quel prix ?" mais "La dépense publique, à n'importe quel prix ?"

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs