Accueil

Présidence de l’Union belge: un candidat surprise opposé à De Keersmaecker

Deux ans après la réélection chahutée de De Keersmaecker, la Pro League tente en quelque sorte un nouveau coup de force.

Temps de lecture: 1 min

Bart Verhaeghe s’apprête à lancer une nouvelle offensive sur le poste le plus prestigieux du football belge : la présidence de la Fédération. Suffisamment rompu aux subtilités de la stratégie de coulisses, le président du Club de Bruges ne brigue évidemment pas le mandat pour des raisons évidentes de cumul incompatible avec ses fonctions dans le football et avec ses affaires florissantes dans l’immobilier à grande échelle.

La manœuvre est plus subtile : pousser son candidat issu des rangs amateurs et non pas professionnels. Et qui plus est francophone, afin de ne pas devoir passer la main à la vice-présidence comme l’obligent les statuts avec un président flamand (rémunéré et mis sous contrat de travail, le CEO et appartenance linguistique n’entrent plus en ligne de compte).

La surprise était censée survenir à quelques minutes du début du scrutin : poussé dans le dos par les Pros, le Namurois Gérard Linard a accepté de présenter sa candidature.

Tous les détails de cette manoeuvre sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une