Accueil Monde France

Affaire Grégory: une libération très surveillée pour le couple Jacob

Les septuagénaires assignés à résidence dans des appartements distincts. L’enquête va se poursuivre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La décision de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon de libérer Marcel et Jacqueline Jacob, le grand-oncle et la grand-tante de Grégory Villemin, cet enfant de 4 ans retrouvé mort dans les eaux de la Vologne (Vosges) le 16 octobre 1984, constitue une demi-défaite ou une demi-victoire, tant pour l’accusation que pour la défense des deux inculpés pour « séquestration suivie de mort » et « enlèvement ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Michel Jean-marie, mercredi 21 juin 2017, 8:27

    Jamais vu un dossier aussi complexe et tragique.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs