Accueil Monde France

Emmanuel Macron: «En Syrie, la destitution de Bachar n’est plus un préalable à tout»

La France est prête à frapper seule en Syrie si la ligne rouge de l’utilisation des armes chimiques est franchie, dit Emmanuel Macron. Mais il ne fait plus du départ de Bachar el-Assad un préalable à tout.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 7 min

Sur le dossier syrien, le président français se dit prêt à intervenir seul si une ligne rouge est franchie.

Si la ligne rouge de l’utilisation des armes chimiques est franchie en Syrie, la France est-elle prête à frapper seule ? Et peut-elle le faire ?

Oui. Quand vous fixez des lignes rouges, si vous ne savez pas les faire respecter, vous décidez d’être faible. Ce n’est pas mon choix. S’il est avéré que des armes chimiques sont utilisées sur le terrain et que nous savons en retracer la provenance, alors la France procédera à des frappes pour détruire les stocks d’armes chimiques identifiés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

France: un grand félin recherché par les autorités

L’animal, décrit comme un grand félin, a été vu mercredi soir pour la première fois dans le secteur d’Auxi-le-Château. Depuis, les recherches se poursuivent, mobilisant un très grand nombre de personnes.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs