Accueil Société

Le manque d’eau épargne (un peu) les francophones

La Flandre interdit l’usage non nécessaire d’eau potable. Une mesure similaire n’est pas à l’ordre du jour en Wallonie ni à Bruxelles. Certaines localités du Sud-Luxembourg sont malgré tout touchées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Visiblement, l’appel de vendredi dernier de la Flandre à ses citoyens à ne pas gaspiller d’eau n’a pas été respecté. La consommation a en effet augmenté de 40 % par rapport à la moyenne à cette période de l’année.

La Région a donc finalement décidé d’interdire, dès ce jeudi, l’usage non nécessaire de l’eau potable. Fini de remplir sa piscine, de nettoyer sa voiture ou d’arroser son potager. Du moins avec l’eau du robinet. Amende garantie en cas de désobéissance, a annoncé la ministre de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V).

C’est qu’après près d’un an de sécheresse dans le pays, l’eau commence à faire cruellement défaut dans les bassins de l’Yser, de la Lys et de l’Escaut.

Bref, les pelouses flamandes risquent de jaunir dans les prochains jours si la pluie persiste à ne pas tomber. Chez les voisins wallon et bruxellois en revanche, l’herbe est, pour le moment, plus verte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs