Accueil Monde France

Marine Le Pen en procès: «Je ne parlais pas de l’Occupation!»

Marine Le Pen devait répondre d’incitation à la haine. Elle estime n’avoir commis aucune infraction et dénonce une « persécution judiciaire ». Le procureur a requis sa relaxe.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

Elle avait prévenu. Elle serait présente à son procès. Le premier de cette sorte, devant un tribunal correctionnel, pour « incitation à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion ». Résolue à en faire une tribune. Marine Le Pen est arrivée tout sourire au palais de Justice de Lyon ce mardi. « Je n’ai commis aucune infraction », s’est-elle gargarisée devant la meute de journalistes. Elle a ironisé sur le calendrier de l’audience. « A un mois des élections régionales, ça ne vous surprend pas ? ». Et de viser la ministre de la Justice. « C’est une persécution judiciaire de la part de Christiane Taubira ! »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs