Accueil Économie Entreprises

Les chaussures Louboutin marchent sur un fil juridique

La semelle rouge sous hauts talons français pour dames chics se retrouve devant la Cour de justice européenne. En jeu : la survie d’une marque française qui dit combattre la contrefaçon.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Louboutin ne renvoie pas qu’à un univers luxueux et glamour, constellés de stars en hauts talons à semelles rouges hors de prix. Louboutin, c’est aussi une question de business juteux, de concurrence acharnée et de combats juridiques pointus. Ainsi, le chausseur français poursuit-il en justice la chaîne néerlandaise Van Haren Schoenen parce que, depuis 2012, elle vend des chaussures à talon haut dotées… d’une semelle rouge. Louboutin crie à la contrefaçon. Van Haren se défend en affirmant que la marque française est tout bonnement frappée de nullité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs