Accueil Monde Union européenne

Brexit: et si les Britanniques faisaient marche arrière?

À l’entame du Conseil européen de ces jeudi et vendredi, plusieurs dirigeants de l’UE ont évoqué l’hypothèse où le Royaume-Uni ferait marche arrière sur le Brexit.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Depuis le référendum du Brexit l’an dernier, les pressions et l’impatience des Européens n’y avait rien fait : ils avaient dû attendre un an, à cinq jours près, pour que les Britanniques viennent enfin à Bruxelles entamer formellement les négociations pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE. C’était lundi dernier. Il n’a pas fallu trois jours pour que des dirigeants sèment le doute sur le processus. Présentant le menu du Conseil européen jeudi, Donald Tusk en a surpris plus d’un avec ces mots : « Des amis britanniques m’ont demandé s’il était possible de faire marche arrière sur le Brexit. Je leur ai dit que l’Union européenne fut bâtie sur des rêves qui paraissaient impossibles. Alors qui sait ? Vous pouvez dire que je suis un rêveur, mais je ne suis pas le seul », a conclu le président du Conseil européen en reprenant le vers célèbre de la chanson Imagine de John Lennon…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Michèle Plahiers, vendredi 23 juin 2017, 12:05

    Pour comprendre l'Angleterre, à laquelle je suis très liée (PLAHIERS vient de PLAYERS) lire: Les dames à la Licorne de Barjavel et Olenka de Veer.

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 23 juin 2017, 10:42

    Ce serait en fait la seule solution de bon sens ... pour tout le monde. Les Britanniques y perdraient, au passage, leurs "opt-out" et autres avantages négociés au fil du temps (comme celui de leur "chèque" ...), à la fois en guise de pénalité, comme de préalable à une réadmission au sein de l'Union (ils ont enclenché l'article 50, ils sont donc juridiquement "dehors") sans autre forme de procès.

  • Posté par Michèle Plahiers, vendredi 23 juin 2017, 12:01

    Jeanne la pucelle d'entendre des voix au BOIS CHENU lui enjoignant de bouter l'anglais (Pluton conjoint Soleil Noir en cancer). Adolph, le petit caporal, d'écrire les neuf mois de sa détention à la forteresse de Landsberg (pays de la Montagne), dans l'ombre de son cachot, son programme pour "la race élue" (PLUTON conjoint Soleil Noir). Ce sont les noces cosmiques. Actuellement PLUTON se trouve dans le signe opposé au cancer (dans le signe du Capricorne). On répare les erreurs,....commises au moment où PLUTON se trouvait conjoint au SN. Pour les psys, Pluton, c'est l'enfer, les forces chtoniennes (Wagner: l'Anneau du Nibelung et les forges sataniques,...). Dans le signe du Capricorne, Pluton est cadré (structuré, régit) par Saturne: En un mot, on se calme.... Le Pen, cou-couche panier,...Maintenant, le SN, c'est le Djihad,...mais cadré par l'Etat permanent de vigilance,...(Saturne). On pète un peu les plombs (les islamistes sont surtout des têtes brûlées). Les nazis, c'était la mort structurée par les chars d'assauts, et les V1.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs