Accueil Belgique Politique

Thierry Bodson (FGTB): «Oui, il y a une menace de grève pour les départs en vacances»

Une possible éviction du PS inquiète la FGTB, qui menace de faire des actions si le prochain gouvernement ne respecte pas les accords conclus précédemment.

Temps de lecture: 3 min

La FGTB est préoccupée après l’appel du CDH lundi à former de nouvelles majorités dans les entités fédérées francophones, sans le PS. «  Certains accords et préaccords risquent d’être remis en question comme par exemple la réduction du temps collectif de travail », a affirmé vendredi Thierry Bodson, secrétaire général de l’Interrégionale wallonne de la FGTB, sur les ondes de la Première. Il a évoqué une menace de grève en Wallonie pour vendredi prochain, le 30 juin. « Oui, il y a une menace de grève pour les départs en vacances vendredi prochain, dans les services publics et les administrations en Wallonie. »

Pourquoi cette menace de grève ? Pour sauver le PS, le maintenir au pouvoir, ? « Non, je pense avoir pu ces 10 dernières années montrer à quel point nous sommes indépendants du parti socialiste et à titre personnel on me l’a fait remarquer assez souvent à l’époque du gouvernement Di Rupo », s’est défendu Thierry Bodson sur La Première. « Je veux surtout parler de la vraie vie des gens, des conséquences de ce qu’il se passe aujourd’hui. Dans les crèches, les garderies d’enfants, les services de formation professionnelle, les besoins de référent politique sont quotidiens, tant en matière de subsides que de décisions. »

Patrick Lebrun, secrétaire général de la CGSP wallonne, a embrayé. «  Si le nouveau gouvernement ne respecte pas les accords, nous mènerons des actions dans l’administration wallonne », a-t-il indiqué à Belga.«  A l’heure actuelle, aucune action n’est programmée au niveau de l’administration wallonne », a-t-il néanmoins nuancé.

Deux réunions annulées

A l’origine des craintes de la CGSP, l’annulation de deux réunions du comité de négociations sur la réduction du temps de travail avec le cabinet du ministre socialiste de la Fonction publique, Christophe Lacroix. «  Les réunions des 27 et 30 juin sont supprimées, ce qui nous fait craindre qu’une nouvelle majorité, éventuellement avec le MR, ne respecte pas les accords », indique Patrick Lebrun.

Mais le syndicaliste précise : aucune grève n’est prévue avant la formation d’une nouvelle majorité. «  Nous craignons que les accords ne soient pas respectés mais tant qu’il n’y a pas un gouvernement ou qu’on ne nous annonce pas » clairement que les précédents accords sont balayés, «  pas d’action », explique M. Lebrun à Belga.

Une grève générale dans les services publics wallons le 30 juin, et notamment dans les aéroports, un jour de départs en vacances, était évoquée dans l’Echo vendredi. «  Il n’y a encore rien de prévu », insiste le syndicaliste wallon.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, samedi 24 juin 2017, 15:16

    La meilleure réponse à cette menace est celle du patron de l'aéroport de Charleroi, Monsieur Cloquet qui après avoir réussi une carrière de football en équipe première de Charleroi concomitamment à des études d'ingénieur, a donné une impulsion remarquable à cette région et qui a déclaré dans ambages qu'en cas de déclenchement de cette grève politique il partira sans parachute doré contrairement au camarade Gilles englué dans le scandale publifin mais qui en quittant sa fonction de conseiller provincial va empocher 430000 EUR pour n'avoir rien fait d'autre que d'assister à des réunions dont le résultat restera dans les tiroirs.....

  • Posté par Christian Radoux, samedi 24 juin 2017, 2:50

    Collusion mafieuse avec le P$ et stupide dictature stalinienne !

  • Posté par jacques rabbot, vendredi 23 juin 2017, 23:45

    Il y a peu, l'ancien secrétaire de la fgtb déclarait qu'il n'y avait pas de lien avec le ps et se défendait de faire de la politique. Parole de socialiste.... La seule chose qu'a jamais fait la fgtb : des grèves qui ennuient plus le public que les patrons. C'est ainsi qu'on provoque des licenciements et qu'on encourage les patrons à prendre des sous-traitants ou des travailleurs étrangers non syndiqués. L'art de foutre une économie en l'air !

  • Posté par Arnould Philippe, vendredi 23 juin 2017, 14:50

    Donc, la FGTB fait grève parce que le PS se fait évincer…

  • Posté par Lilien Raymond, vendredi 23 juin 2017, 14:30

    Un nouveau motif de grève : le risque que certains accords soient "éventuellement peut-être le cas échéant etc." remis en cause au cas - évidemment improbable, mais néanmoins envisageable - où le Ps ne ferait pas partie d'un futur - et hypothétique - gouvernement. Ça, c'est du pur syndicalisme - pas de la politique, noooon !!!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs