Accueil Monde France

Emplois fictifs: Bayrou reconnaît avoir «recasé» des salariés du Modem

Le président du Modem dément néanmois toutes « tricheries ».

Temps de lecture: 2 min

En plein scandale d’emplois présumés fictifs, François Bayrou ne démord pas. « Chez nous, au Modem, il n’y a jamais eu de fausses factures, de dépassement des comptes de campagne ou de tricheries ».

Le président du Modem reconnaît néanmoins avoir placé certains de ses employés auprès de parlementaires européens, alors que le parti traversait « une mauvaise passe ».

« Dans une période de mauvaise passe comme toutes les formations politiques en ont connu, vous cherchez à recaser un maximum de salariés, des gens de confiance, se justifie-t-il lors d’une interview au quotidien « Sud Ouest ». Il se trouve que les parlementaires européens recherchaient des assistants locaux. On leur a recommandé ces gens-là ».

À lire aussi François Bayrou, le ministre qui ne sera resté que 35 jours à la place Vendôme

Le ministre démissionnaire dénonce un jeu politique derrière ces accusations. « Je connais la vie politique. Du point de vue de la sauvagerie et de la violence, c’est un sport extrême », explique-t-il. « Le pire, ce sont les attaques, alors que toute votre vie repose sur un principe d’honnêteté ».

« François Bayrou ment »

Un témoignage recueilli par Franceinfo ce vendredi n’arrange pas les affaires du centriste. « François Bayrou ment », affirme un ancien assistant parlementaire. « J’ai vu que des parlementaires, à plusieurs, finançaient des temps partiels d’assistants parlementaires qui ne fournissaient aucun travail pour le député ».

Selon le témoin, les députés européens étaient conscients de la fraude et du risque juridique. Ils « réclamaient avec beaucoup de difficultés que l’assistant, de temps en temps, se manifeste, transmette une note sommaire sur un sujet ou une petite revue de presse, qui permettrait d’apporter une preuve qu’un travail a bien été effectué, au cas où il y aurait des contrôles ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une