Accueil La Une Économie

Optima: la commission d’enquête blanchit la Banque nationale

La commission d’enquête parlementaire sur la faillite de la Banque Optima a rendu ses conclusions : l’actionnaire majoritaire et le management en portent la responsabilité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

La faillite d’une banque, même si elle est de taille modeste, est un événement rare. Elle mérite donc qu’on s’interroge sur ses causes. Surtout lorsqu’elle survient quelques années après la « mise en liquidation ordonnée » d’une toute grande institution (Dexia) et le renforcement de la surveillance du secteur bancaire (décidé dans la foulée de la crise financière qui avait forcé l’État à venir au secours des plus grands acteurs de la banque et de la finance). C’est pourquoi une commission d’enquête parlementaire s’est penchée, depuis septembre dernier, sur la faillite de la Banque Optima, prononcée le 15 juin 2016. Ce jeudi, les élus ont rendu leurs conclusions. Leur rapport, adopté à l’unanimité, sera présenté en séance plénière dans quinze jours pour le vote final.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs