Accueil Culture Scènes

Les conférences gesticulées prennent le pouvoir au Théâtre National

Avec les conférences gesticulées, chacun peut donner de la voix pour partager sa voie : une ex-banquière qui remet la finance à sa place, un berger fâché avec l’école... La société civile prend le pouvoir à tous les étages.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ils n’ont pas de bannières colorées au bout des bras, pas de mégaphones en bandoulière, pas de fumigènes tonitruants, parce que ces manifestants-là ont prévu un tout autre mode d’expression contestataire : la conférence gesticulée. Inventé en France par Franck Lepage en 2006, le concept connaît un succès grandissant en Belgique, à tel point que le Théâtre National lui offre désormais son plateau.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Habib Ben Tanfous, la mémoire (familiale) dans la peau

Dans « Ici je lègue ce qui ne m’appartient pas », Habib Ben Tanfous se laisse traverser par l’héritage de ses ancêtres. Par la danse, le souffle, les silences, le chant, l’imaginaire, l’artiste tisse une toile pudique, énigmatique et sincère en forme de rhizome familial. A l’Atelier 210.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs