Accueil Monde France

Emplois fictifs: comment la défense de Bayrou a été mise à mal

Un nouveau témoin accuse l’ancien ministre de « mentir » dans l’affaire des attachés parlementaires du MoDem. Une version qui met à mal les premières confessions de l’éphémère garde des Sceaux .

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris

François Bayrou, victime de « l’Inquisition ? » De « lettres anonymes » rappelant l’époque de l’Occupation ? L’ancien ministre de la Justice, qui se disait victime d’un climat délétère en quittant mercredi ses fonctions, n’a pas pour autant retrouvé la tranquillité maintenant qu’il s’est replié sur ses bonnes vieilles terres de Pau. Alors qu’il pensait peut-être mettre un terme au mauvais feuilleton des assistants parlementaires du MoDem en livrant sa version des faits au journal Sud-Ouest, sa défense est court-circuitée au même moment par un nouveau coup de théâtre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs