Accueil Économie Finances

16.000 Belges sur la liste noire des banques

Toutefois de nombreux Belges se trouvent à tort sur la liste.

Temps de lecture: 1 min

Près de 16.000 Belges et résidents en Belgique figurent sur la plus longue liste noire au monde, World-Check, indiquent le journal L’Echo et De Tijd.

Cette liste, propriété de Thomson Reuters, est utilisée dans 170 pays par toutes les grandes banques et plus de 6.000 autres entreprises afin d’identifier les clients, postulants et partenaires d’affaires présentant un risque: des personnes étiquetées par exemple comme «politiquement sensibles» ou liées à des dossiers de criminalité ou de terrorisme.

«Une enquête du Tijd et d’organes de presse de cinq autres pays dévoile cependant que nombre de ces personnes, dont beaucoup de Belges, se trouvent à tort sur la liste, qui regorge d’erreurs. Ainsi apparaissent, dans la catégorie ’Terrorisme’, des Belges ayant été acquittés ou n’ayant jamais été poursuivis pour de tels faits. La Ligue des musulmans de Belgique y figurait également, elle qui a maintes fois condamné la violence. La juge bruxelloise Christine Schurmans a quant à elle atterri erronément sur la liste ’Criminalité financière’», explique L’Echo.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Eric Gillot, samedi 24 juin 2017, 8:50

    Ça y en a être très gentil comme article, sauf qu'on n'apprend rien (à part l'existence de cette liste, ce dont on se doutait déjà). Par contre, j'aimerais savoir qui la détient, qui l'a créée, qui la gère, si elle est consultable, si on peut rectifier d'éventuelles mentions erronées, si elle est légale. Bref, j'aurais aimé un travail de journaliste.

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière