Accueil Belgique Politique

Onkelinx (PS): «Nous ne pouvons pas laisser pourrir la situation»

La cheffe de file des socialistes bruxellois critique vivement l’attitude du CDH, qui ne veut plus gouverner avec le PS.

Temps de lecture: 1 min

Le CDH ne veut plus du PS au sein des gouvernements régionaux : la crise politique dure depuis près d’une semaine, désormais… « Nous ne pouvons pas laisser pourrir la situation. Nous devons savoir ce qu’il adviendra de nos institutions », a clamé Laurette Onkelinx sur le plateau de l’émission dominicale « A votre avis » sur la RTBF.

À lire aussi Ce qu’il faut retenir d’une semaine de crise

Elle s’en est vivement prise au CDH, un parti qui « traîne aussi des casseroles » dans certains dossiers. La cheffe de file des socialistes bruxellois n’a pas manqué d’épingler personellement le président des humanistes, Benoît Lutgen, de ne pas avoir fait lui-même le ménage au sein de sa propre formation politique. « Que tous les partis doivent faire une révolution éthique, c’est une certitude. Ecolo et Défi ont raison. A Bruxelles, la volonté des militants est forte et ils sont mobilisés pour parvenir à cette révolution. La Région a pris cette orientation et va très loin. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par MARTIN Roland, lundi 26 juin 2017, 7:45

    G.B. Shaw (prix Nobel de littérature): "Les politiciens sont comme les couches: il faut en changer régulièrement pour la même raison" Lolo, dégage.

  • Posté par Stenuit Fernand, dimanche 25 juin 2017, 20:07

    Laurette , si on laisse pourrir la situation , c'est parce que le PS est pourri . T'es sourde ou quoi...

  • Posté par jacques rabbot, dimanche 25 juin 2017, 18:59

    Nooooon ! Elle n'a une nouvelle fois rien compris ! Chaque fois qu'elle fait quelque chose c'est pour notre malheur. Dehors , la "cheffe" non ékue, et tous ses sbires avec ! Le ps doit être nettoyé et les autres partis suivront.

  • Posté par Nannetti Andre, dimanche 25 juin 2017, 17:01

    Trop de personnes politiques considèrent la politique comme un métier (bien) rémunéré plutôt qu'un service pour le bien des administrés locales, régionales ou fédérales. Où sont les hommes d'Etat capables de faire abstraction de leur personne au bénéfice d'un peuple, d'un pays. Ne pas confondre Ministre d'Etat et Homme d'Etat. Tout le monde se souvient de la chanson : Les copains d'abords. Vous avez dit "chanson".

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 25 juin 2017, 15:15

    Autres temps - autres structures - autres moeurs politiques - autres personnes : le temps est venu de promouvoir un vrai renouveau démocratique qui évacue le catalogue éculé des : même têtes - mêmes magouilles - mêmes débats stériles du genre c'est pas moi, c'est l'autre.

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une