Trump ne célèbre pas la fin du ramadan à la Maison-Blanche et rompt avec la tradition

© Reporters
© Reporters

C’est une première en près de 20 ans. Le président Donald Trump a décidé de ne pas accueillir un dîner pour rompre le jeûne à la Maison-Blanche, comme cela a toujours été la tradition à la fin du ramadan, rapporte CNN.

A la place, le président américain s’est contenté de présenter ses «  salutations chaleureuses » aux musulmans qui célèbrent l’Aïd al-Fitr, alors même que son administration est critiquée pour son intention de rompre avec toute célébration de cette date.

«  Au nom du peuple américain, Melania et moi envoyons nos sincères salutations aux musulmans qui fêtent l’Aïd al-Fitr », a déclaré Donald Trump dans un communiqué. «  Durant cette fête nous est rappelée l’importance de la pitié, de la compassion et de la bienveillance », a-t-il ajouté. «  Avec les musulmans de par le monde, les Etats-Unis renouvellent leur engagement à respecter ces valeurs ».

La Maison-Blanche avait dans le passé célébré l’Aïd al-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan, par un dîner ou une réception, une tradition née en 1996 sous la présidence de Bill Clinton. Mais le secrétaire d’Etat Rex Tillerson aurait rejeté une demande de ses services pour organiser un tel événement cette année.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous