Airbags défectueux: Takata confirme avoir déposé le bilan

L’équipementier automobile japonais Takata a confirmé lundi, peu après les annonces de la presse japonaise, avoir déposé le bilan. L’entreprise est lourdement endettée, à la suite d’un vaste scandale d’airbags défectueux qui avait donné lieu au rappel de millions de véhicules ces dernières années.

«Nous avons déposé le bilan à la fois auprès d’un tribunal de Tokyo et aux Etats-Unis», a indiqué un porte-parole de Takata, à l’issue d’un conseil d’administration. Dans un communiqué, le groupe a précisé avoir conclu un accord pour vendre ses activités à Key Safety Systems (KSS), un équipementier américain contrôlé par le chinois Ningbo Joyson Electronic, pour le montant de 175 milliards de yens (1,4 milliard d’euros). «KSS va acquérir l’essentiel des actifs de Takata, à l’exception de certains actifs et opérations liés aux coussins de sécurité» mis en cause dans le scandale, a déclaré la firme américaine dans un document distinct.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous